Estivada à Rodez : la place de la femme à l'honneur dans la littérature occitane

  • Le public était au rendez-vous pour assister au petit-déjeuner littéraire.
    Le public était au rendez-vous pour assister au petit-déjeuner littéraire. Centre Presse Aveyron - N.D.
Publié le

Le premier petit-déjeuner littéraire du festival Estivada était un succès, ce vendredi 22 juillet.

Ils sont venus nombreux déambuler entre les stands de la douzaine d'éditeurs installés dans la salle des fêtes de Rodez et pour assister au petit-déjeuner littéraire ce vendredi matin. Le festival Estivada oblige, la langue occitane était maître de conférences.

"C'est une journée autour de l'écriture féminine", confie Maëlle Dupon, qui a présenté son roman "Vènus a l'Escorpion". Une œuvre qui met la femme à l'honneur, "aussi bien les personnages que la narratrice", mais qui pour son auteure permet également une "mise en abîme" de la langue occitane qui est menacée de disparaître. Défendre cette culture est une des missions de Maëlle Dupon qui fait partie du Pen (Poets essayists editors), une organisation mondiale d'écrivains dont la branche occitane brille sur le plan international.

A lire aussi : Rodez : la 25e édition de l'Estivada est lancée, place à la grande fête de la culture occitane

"C'était des destins de femmes"

Chantal Fraisse, conservatrice à Moissac, s'est inspirée des montagnes d'archives auxquelles elle a accès pour écrire "Lo salme de l'aganit". Où comment se plonger le fidèlement possible dans le 11e siècle, dans la peau d'un jeune homme boiteux mis au couvent après la mort de son père, en compagnie de sa mère qui a tout perdu. "Les personnages ont réellement existé, et même si leurs dialogues sont inventés, je sais ce qu'ils vivaient et ce qu'ils pensaient", confie la passionnée d'histoire. "Des lecteurs sont venus me parler du personnage de la mère. C'est vrai qu'il raconte une vie brisée, comment on survit après de lourdes épreuves, et comment les femmes pouvaient être convoitées en tant que jeune veuve, à cette époque. C'était des destins de femmes".

Le petit-déjeuner littéraire est de retour ce samedi à partir de 9h30 pour mettre en lumière les polars et thriller occitans. Trois auteurs sont conviés : Joan Ganhaire, Jordi Peladan et Florian Vernet. 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

402000 €

A VENDRE RÉSIDENCE GREEN PARK Dans une Résidence neuve située Boulevard Pau[...]

135000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier !Appartement T4 [...]

670 €

Profitez de cet immeuble de standing et de sa piscine avec ce T3 très agréa[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?