Sud-Aveyron : les niveaux d’eau des rivières au plus bas inquiètent les pêcheurs

  • Le Tarn est loin de son débit habituel.
    Le Tarn est loin de son débit habituel. Archives CP - L. R.
Publié le

Les cours du Tarn et de la Dourbie sont préoccupants avec de faibles quantités d’eau. Dans les APPMA, des membres s’activent pour sauver les milieux aquatiques.
 

Alors que les forêts brûlent, les rivières elles, s’assèchent. L’horizon d’une sécheresse grandeur nature semble bien se dessiner. En Sud-Aveyron, les défenseurs des biotopes aquatiques sont révoltés.

"Un cocktail détonant"

Jean-Claude Durand, membre de l’association du Collectif des 3 AAPPMA-s (Association pour la pêche et la protection du milieu aquatique), est terriblement inquiet concernant l’état des cours d’eau dans la région et les alentours. "C’est partout pareil, je n’ai jamais vu ça. La dernière fois que la situation était aussi critique je dirais que c’était en 2003. Pour un amoureux de la rivière, ça me rend triste de la voir impactée comme cela", s’indigne-t-il.

"Trop de monde dans les rivières"

Le collectif de pêcheurs a organisé des sauvetages de truites et appelle à ne plus pêcher en ce moment. Les milieux aquatiques souffrent en effet énormément, et pêcher devient trop compliqué et irresponsable. Au-delà du réchauffement des conditions climatiques, ce sont les attitudes de certains comportements et l’impact touristique qui révoltent Jean-Claude Durand. "Il y a beaucoup trop de monde dans les rivières, on est en train de tout tuer. On est en train de faire un cocktail détonant pour la rivière", poursuit le résident de la commune de La Roque-Sainte-Marguerite. Cette semaine, près de chez lui, Jean-Claude Durand a trouvé deux truites mortes.

Un appel aux économies d’eau

La température de l’eau a atteint les 22 °C en fin de journée, trop chaud pour les organismes, qui souffrent, et des poissons qui peuplent les bas-fonds de la rivière.

Il y a une quinzaine de jours, Cécile Delagnes, directrice du Syndicat mixte du Tarn-amont dénonçait "une situation encore plus critique en terme quantitatif" sur l’état des rivières appelant aux économies d’eau.

Balthazar Braun
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?