Piscine, lacs, rivières, mer... Comment éviter la noyade, danger majeur pour les enfants

  • Ne jamais laisser un enfant sans surveillance près d'un point d'eau.
    Ne jamais laisser un enfant sans surveillance près d'un point d'eau.
Publié le

Les vacances, le farniente et la chaleur donnent envie de se baigner. En mer ou en piscine, il est bien normal de vouloir en profiter avec ses enfants. Toutefois, il est important de rappeler les règles de sécurité, pour éviter le drame de la noyade qui survient encore trop souvent durant l’été.

"Les noyades accidentelles chez les moins de 6 ans ont principalement lieu en piscine privée familiale", rappelle Santé publique France. C’est ce qui s’est produit dans le Gers ce 29 juillet, où un enfant de 3 ans est décédé en se noyant dans une piscine gonflable remplie de seulement 23 centimètres d’eau. Un drame qui rappelle qu’un tout-petit peut se noyer dans très peu d’eau en l’espace de quelques minutes.

Maintenir une vigilance active

"Les noyades chez les plus jeunes enfants sont principalement dues à un manque ou un relâchement de la surveillance de l’adulte responsable pendant la baignade", souligne Santé publique France. C’est pourquoi il est essentiel de maintenir une vigilance active (ne jamais les quitter des yeux !) auprès des enfants près ou dans un point d’eau, quel qu’il soit.

Alors, lorsque vos enfants ne savent pas nager, restez toujours avec eux à proximité d’un point d’eau ou dans l’eau. Ne les laissez jamais seuls près ou dans une piscine, même si celle-ci est petite et peu profonde.

Si vous êtes un groupe de plusieurs adultes et plusieurs enfants, faites en sorte de confier la surveillance d’un petit à un seul adulte. Sinon chacun risque de penser que l’autre s’en charge.

Dispositifs de sécurité pas suffisants

Pensez en outre à équiper vos petits de brassards ou de maillots de bain avec flotteurs intégrés adaptés à la taille, au poids et à l’âge de l’enfant. Toutefois, ayez bien à l’esprit que le port de ces dispositifs ne dispense pas de surveiller l’enfant.

Pour les piscines privées, pensez à équiper celle-ci d’un dispositif de sécurité : barrière, abri ou couverture. Ceux-ci empêchent physiquement l’accès au bassin et sont particulièrement adaptés aux jeunes enfants, à condition de les refermer ou de les réinstaller après la baignade. L’alarme sonore peut informer de l’approche ou de la chute d’un enfant dans l’eau mais n’empêche pas la noyade.

Savoir nager, continuer à surveiller

Et même lorsque vos enfants savent nager, il est important de rester à proximité et d’avoir un œil sur eux. En effet entre 6 et 12 ans, les noyades peuvent survenir en raison d’un "épuisement, du manque de surveillance, d’une chute ou de la présence de courants et baïnes (pour les noyades en milieu naturel)", note Santé publique France.

Cela étant, l’apprentissage précoce de la nage participe à la prévention de la noyade. Alors, apprenez à vos enfants à nager le plus tôt possible. Si vous le pouvez, proposez à votre enfant des cours de nage dès 4 ans.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?