Villefranche-de-Rouergue : lecture publique des poèmes du Concours national

Abonnés
  • Durant les lectures des poèmes devant la mairie de Villefranche.
    Durant les lectures des poèmes devant la mairie de Villefranche.
Publié le

Le premier concours de poésie organisé par Paroles Vives a connu un très gros succès.

Pour parodier Charles Aznavour, on pourrait dire : "Ils sont venus de loin dès qu’ils ont entendu ce cri" : le Concours de poésie, "Murmures sous le Pont des Consuls" va mourir. À son chevet, il y avait Ludovic Chaptal venu de Mende (Lozère), lauréat du "Murmure d’Or" pour son poème "L’Eau noire de la nuit", Nathalie Vincent-Arnaud de Nérac (Lot-et-Garonne), "Murmure d’Argent" pour "Dizain de noir", et Anne-Marie Bernad de Rodez, "Murmure de Bronze" pour "Demain sera peut-être". Sont accourus aussi quelques poètes participants aveyronnais et preuve de l’écho national de l’évènement, Cléo Wiertz, une poétesse alsacienne, qui bifurqua sa route pour aller du Var à Strasbourg pour connaître Villefranche.

436 textes en lice

Dans l’ombre chaude des jardins de l’Hôtel de Ville de Villefranche-de-Rouergue s’élevait le cœur des récitants disant, tour à tour, les trente poèmes choisis dans la sélection des 63 poèmes, sur 436 textes reçus, faite par le jury du concours présidé par le poète lotois Gilles Lades de renommée nationale (prix Antonin Artaud 1994). La brise fraîche de "La Nuit", thème du concours de cette année, portée par les voix d’Alain, d’Ellée, de Michèle, lecteur et lectrices de Paroles Vives, l’association porteuse du Concours, et les voix de Danielle et Véronique prêtées par la Compagnie Théâtron (La Bastide l’Evêque) s’insinuait rafraîchissantes entre la trentaine de spectateurs attentifs malgré quelques vrombissements désagréables comme celui des moustiques, de la circulation. La lecture des louanges à la Nuit, était ourlée par les variations du guitariste Thierry Arnaud. Oui ! Ce fut une belle cérémonie que cette tranche de vie associative qui se ferme. Le Concours National de Poésie Francophone 2022 est mort ! Vive le concours "Murmures sous le Pont des Consuls 2023" !

La pierre tombale portera en épitaphe le recueil des 63 poèmes sélectionnés, "Murmures sous le Pont des Consuls 2022" qui sera déposé à la BNF, comme il se doit.

La souscription au recueil "Murmures sous le Pont des Consuls 2022" dont la parution est prévue à la chute des feuilles, est ouverte jusqu’au 30 août, à 8 € (12 € si envoi postal). Après cette date, il sera vendu 10 € dans les trois librairies de la bastide de Villefranche.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Francine Erb Gomes
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

85000 €

Cet appartement se trouve à proximité immédiate du centre ville de Villefra[...]

262000 €

Vous aimez les belles demeures , les constructions traditionnelles , les ma[...]

30000 €

Cette ancienne maison en pierre située dans la bastide est à distance de ma[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?