Firmi : la détermination des parents d’élèves de l’école Jean-Zay ne prend pas de vacances

  • Une trentaine de personnes étaient encore mobilisées récemment  à l’école Jean-Zai, soutenues par les élus.
    Une trentaine de personnes étaient encore mobilisées récemment à l’école Jean-Zai, soutenues par les élus. - Myriam Albouy
Publié le

Cela fait plusieurs semaines que l’APE des écoles publiques de Firmi, ainsi que les parents élus au conseil d’école, s’opposent à une logique comptable qui résonne comme un non-sens.

Chacun veut continuer de croire en l’éducation et aux moyens donnés pour cela, d’autant plus que l’école est mise en REP (réseau d’éducation prioritaire). Mobilisés même en période de vacances scolaires, les parents d’élèves, près d’une trentaine, se sont retrouvés ce 29 juillet à l’école maternelle Jean-Zay de Firmi autour d’un moment convivial certes, mais surtout déterminés à faire valoir de la nécessité de conserver un poste d’enseignant que la carte scolaire prévoit de supprimer à la rentrée prochaine. À ce jour, plus de 709 signatures d’une pétition papier ont été recueillies et envoyée à l’Inspectrice de l’Éducation Nationale de la 5e circonscription de l’Aveyron.

Le maire de Firmi, Pierre Ladrech, mais aussi le député Laurent Alexandre, le conseiller régional Pascal Mazet et la conseillère départementale Graziella Piérini ont participé à ce rassemblement pour soutenir de manière sans équivoque l’action des parents d’élèves.

Pascal Mazet, conseiller régional d’Occitanie avait écrit à la DASEN. Courrier dans lequel il exprimait son "grand étonnement sur cette proposition" et son "mécontentement". Il l’avait interpellé en particulier sur "la qualité de l’accueil des plus petits qui vont découvrir pour la première fois l’école", sur "l’épanouissement et les apprentissages essentiels des plus grands dès les premières années de maternelle" qui ne sont pas à négliger. "Remettre du sens au métier d’enseignant, vers les élèves issus de territoires défavorisés permettrait à juste titre de contourner toutes les inégalités que notre société produit aujourd’hui !"

D’après la réponse de la Dasen, si le nombre d’élèves est suffisant, possiblement que la suppression du poste d’enseignant pourrait être révisée. Pour l’heure, déterminés, les parents d’élèves entendent poursuivre leur action à la rentrée prochaine et préparent une mobilisation du plus grand nombre sur le territoire.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Firmi

235000 €

Firmi : Petit collectif de 4 appartements de type 3 : 2 en rez-de-chaussée [...]

69900 €

Nous proposons cette villa avec 2 chambres et une large terrasse de belle p[...]

138000 €

Beaux volumes pour cette grande maison familiale avec terrain plat et clôtu[...]

Toutes les annonces immobilières de Firmi
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?