Sécheresse en Nord-Aveyron : des camions-citernes ravitaillent les communes en "situation critique"

  • Interdiction d'arroser : les habitants d'Aubrac, Carladez et Viadène doivent s'en tenir au "minimum vital".
    Interdiction d'arroser : les habitants d'Aubrac, Carladez et Viadène doivent s'en tenir au "minimum vital". Archives CP
Publié le , mis à jour

La communauté de communes Aubrac, Carladez et Viadène a lancé en partenariat avec Véolia des livraisons d'eau dans les communes du territoire pour éviter le risque de pénurie d'eau.

Le point de rupture pour la distribution de l’eau est imminent” : la communauté de communes Aubrac, Carladez et Viadène tire la sonnette d'alarme sur son territoire, où vivent environ 10 000 personnes. Selon elle, l'approvisionnement en eau de plusieurs commune serait dans une situation "très critique", notamment en Carladez. En cause "le réchauffement climatique, la faible quantité d’eau tombée depuis le début de l’année 2022, les usages parfois non conscients d’une ressource qui paraît abondante", détaille la com' com'.

Pour tenter d'éviter toute pénurie d'eau sur les communes du territoire, en partenariat avec Véolia, des camions-citernes ont commencer à renflouer les communes. D'après France 3 Occitanie, 168 000 litres d'eau de source prélevée sur Laguiole et le plateau de l'Aubrac sont amenés quotidiennement vers  l'usine d'eau potable de Thérondels, qui alimente notamment les 3 000 habitants du Carladez (près du double en été). 

La communauté de communes et Véolia ont informé les habitants "par courrier, par message téléphonique, par SMS", afin que ceux-ci limitent leur consommation d'eau "au minimum vital", par exemple "l'alimentation humaine et l’abreuvement animal dans les exploitations agricoles". "Les activités agricoles, industrielles et commerciales doivent limiter leur consommation d’eau aux stricts besoins. Un registre de prélèvement doit être rempli" chaque semaine, précise le communiqué de la communauté de communes, qui souhaite "dépasser les restrictions imposées" depuis le 30 juillet par la préfecture de l'Aveyron, et qui seront renforcées ce samedi 6 août.

Le territoire nord-aveyronnais prévient également qu'il s'est organisé "en lien avec les services de l’Etat pour imposer les restrictions. Les agents de l’Office Français de la Biodiversité organiseront des contrôles qui pourront déboucher sur des sanctions financières". Enfin, la com' com' Aubrac, Carladez et Viadène a également fermé temporairement la zone aquatique du centre aqualudique Natura Bien-être à Brommat.

A Brommat, la zone aquatique du centre Natura Bien être a été fermé.
A Brommat, la zone aquatique du centre Natura Bien être a été fermé. Archives CP

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?