Aveyron : la Lyre decazevilloise a fêté ses 122 ans en juillet

Abonnés
  • Première photo officielle connue de la Lyre decazevilloise, prise vers 1901.
    Première photo officielle connue de la Lyre decazevilloise, prise vers 1901.
Publié le

Elle est née à l'aube du XXIe siècle.
 

Historien de la Lyre decazevilloise et des orchestres d’harmonie du Bassin, Loïc Randeynes poursuit ses recherches. En cet été particulièrement chaud, rien de mieux que de faire un saut dans les archives, si possible au frais.

Et voilà que Loïc est tombé sur un article inédit d’un vieux journal jauni qui nous rapproche au plus près du "big bang originel" de la Lyre. Ce qui s’apparentait au premier concert documenté de la Lyre decazevilloise, le dimanche 20 janvier 1901 (voir son livre "Musiques à ciel ouvert", paru l’automne dernier, page 15), vient d’être donc démenti. C’est dans l’hebdomadaire "La Croix de l’Aveyron", édition du dimanche 16 décembre 1900, que l’on retrouve le plus ancien témoignage connu de la naissance de la Lyre decazevilloise.

Ce document corrobore l’hypothèse que la Lyre est bien née en juillet 1900, comme cela a été documenté dans son ouvrage, par une archive ultérieure datée du 2 octobre 1953 (voir "Musiques à ciel ouvert", page 11). L’article trouvé récemment mentionne une antériorité de cette société musicale d’environ 5 mois, ce qui nous amène bien en juillet à compter de la date de publication de cet article.

L’histoire retiendra que le terme de "Lyre" n’est pas encore employé dans ces prémices. Cet extrait nous apprend aussi que la première prestation de la Lyre n’est pas un concert, mais un service liturgique à l’occasion de la Sainte-Cécile en novembre 1900, en l’église Notre Dame de Decazeville.

"En outre, on y découvre que plusieurs concerts publics sont programmés à l’automne, avant un autre service liturgique à Notre-Dame, à l’occasion de la Sainte-Barbe et Saint-Eloi. En à peine 5 mois d’activité, on ne peut que s’étonner devant un agenda musical aussi fourni, en tenant compte du temps de répétition nécessaire et du caractère amateur et bénévole de l’ensemble. À en lire la presse de l’époque, la présence d’un groupe de musiciens de qualité parmi les amateurs, des solistes aguerris comme premiers instruments, contribue certainement, selon moi, à la montée en puissance de l’orchestre decazevillois", explique Loïc Randeynes.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

511 €

Un hall d'entrée (avec un dégagement), une pièce principale, une cuisine (a[...]

23000 €

SOUS OFFRE - DECAZEVILLE - Cette maison en pierres d'environ 74 m² est à ré[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?