Incendie de Mostuéjouls : le feu est contenu mais pas encore maîtrisé, vers une 2e nuit de lutte

  • Le vent a compliqué la tache des pompiers, ce mardi après-midi.
    Le vent a compliqué la tache des pompiers, ce mardi après-midi. Capture d'écran - Sdis 12 - Facebook
Publié le , mis à jour

L'incendie s'est déclaré en fin de journée, lundi 8 août à Mostuéjouls (Aveyron). Les pompiers luttent toujours contre les flammes ce mardi en début de soirée. D'importants renforts sont intervenus. 3 000 personnes ont été évacuées dans la nuit de lundi à mardi. Et une deuxième nuit de lutte se dessine.

Depuis la fin de journée, lundi, les pompiers luttent face à un lourd incendie entre l'Aveyron et la Lozère. Il s'est déclaré à Mostuéjouls (Aveyron) avant de passer vers le Massegros (Lozère) puis de retourner en direction des gorges du Tarn. Ce mardi vers 20 heures, le feu ne progresserait plus mais n'est toujours pas fixé. 

Le feu "ni fixé, ni maîtrisé", mais contenu

Lors d'une conférence de presse ce mardi après-midi, la sous-préfète de l'Aveyron Isabelle Knowles a évoqué une situation "compliquée" : "Le feu n’est ni fixé ni maîtrisé", a-t-elle assuré. "Ce n'est pas gagné, nous avons, en plus, la présence de vent." Le colonel Souyris, du SDIS de l'Aveyron, confirme : "L'après-midi est toujours un moment critique car le vent se lève. Nous avons pu contenir le feu cette nuit où c'était accessible. Cet après-midi, avec le vent qui va se lever, nous allons soit le maintenir soit avoir quelques difficultés sur certains secteurs." Il a par ailleurs indiqué que deux pompiers ont été légèrement blessés depuis le début de l'intervention.

Ce mardi 9 août en début de soirée, le feu n'était toujours pas maîtrisé, mais contenu, selon Midi Libre. "On aborde les prochaines heures favorablement, la nuit devrait faciliter notre action", espérait le colonel des pompiers DominiqueTurc, en charge des opérations. L'incendie ne menace plus Mostuéjouls, ni les habitations, mais reste virulent par endroits.

Le combat contre les flammes continue.
Le combat contre les flammes continue. Repro Midi Libre

Plus de 600 sapeurs pompiers engagés

Sur les coups de 22 heures, 320 Ha étaient déjà brûlés et l'incendie "loin d'être fixé", selon les mots du colonel Souyris, du Sdis12. Le combat a été rude toute la nuit pour les sapeurs pompiers. Aveyronnais et Lozériens ont été appuyés par les Sdis31, 34, 06, 83, 11 30 et 13. Au total, plus de 600 personnes ont été mobilisées pour lutter contre les flammes. 

"Jusqu'à une heure du matin, cela a été très compliqué parce que nous avons eu de grosses reprises, explique le commandant millavois, William Buchet, au petit matin. Après une heure, la chaleur est tombée, l'hydrométrie est repassée à 40% et le feu a perdu de sa vitesse."

Le président du Département Arnaud Viala a exprimé ses remerciements aux sapeurs-pompiers engagés contre l'incendie, lors d'un point presse ce mardi à la mi-journée : "il faut que chacun comprenne que nos départements, en particulier celui de l'Aveyron, jusqu'à présent n'étaient pas des départements méridionaux avec autant de dangers et de feux de cette envergure. Et que donc nous sommes sous une tension extrême avec ce type d'événement".

Un rude combat toute la nuit durant.
Un rude combat toute la nuit durant. Facebook - Sapeurs pompiers de la Haute-Garonne

750 ha partis en fumée

Néanmoins, à 6 h, le feu progressait toujours. "On attend le lever du jour et on espère taper avec des moyens aériens avant que la chaleur ne soit trop importante", détaille le commandant Buchet. 700 ha, avaient brûlé au lever du jour. Il y en aurait 750 à 16 heures, selon les pompiers de la Haute-Garonne. La tête du feu, entre Boyne et Mostuéjouls était difficile à maîtriser. En début d'après-midi, trois Canadairs se sont déployés sur le flanc gauche de l'incendie, où plusieurs foyers s'activent. Un hélicoptère lourd est arrivé en renfort pour atteindre les zones difficiles d'accès.

Ce mardi à midi, le feu n'était toujours pas fixé.
Ce mardi à midi, le feu n'était toujours pas fixé. Capture d'écran - Sapeurs pompiers de Millau - FB

 

Près 3 000 personnes évacuées

Mostuéjouls, d'où est parti l'incendie, a d'ailleurs été évacuée en pleine nuit. Les cloches de l'église ont retenti, sur les coups de 2h du matin pour que les habitants prennent la direction de d'Aguessac et Millau où ils ont été accueillis. "On a préféré anticiper", détaille le commandant Buchet. De même pour les campings en bord de Tarn. Au total, 3 000 personnes ont été évacuées pendant la nuit. 1200 ont été  prises en charge dans des salles communales des communes voisines (Rivière-sur-Tarn, Aguessac, Millau, Sévérac-le-Château et La Cavalerie). 

"Cette évacuation s'est faite dans d'excellentes conditions, avec la mobilisation parfaite des services de l'Etat, des forces de l'ordre, des forces de sécurité, des élus", a commenté devant la presse Isabelle Knowles, secrétaire générale de la préfecture. 

Les personnes évacuées devront passer une deuxième nuit dans les hébergements mis à leur disposition, selon la préfecture de l'Aveyron, "il n'y aura pas de retour en logement ce soir" (mardi, NDLR)/

L'utilisation de moyens lourds pour lutter contre l'incendie de Mostuéjouls a été décidée en haut lieu. Le ministre de l'Intérieur se rendra d'ailleurs sur les lieux ce mercredi 10 août.

VIDEO : l'un des reportages de nos confrères de La Lozère Nouvelle.
 

Centre Presse, Midi Libre, La Dépêche du Midi
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?