Football : du mieux en attaque pour Rodez contre Nîmes, mais toujours pas de but

Abonnés
  • Depuis le début de saison, comme ici à Quevilly, Killian Corredor ne ménage pas ses efforts, mais ne parvient toujours pas à marquer.
    Depuis le début de saison, comme ici à Quevilly, Killian Corredor ne ménage pas ses efforts, mais ne parvient toujours pas à marquer. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Pour la troisième fois en autant de matches de Ligue 2 cette saison, le Raf n’a pas inscrit le moindre but samedi 13 août contre Nîmes. Une situation assez inquiétante malgré quelques signes positifs observés aux Costières.

Rodez, Sochaux : même combat. Lors des trois premières journées de championnat, seules ces deux formations n’ont pas réussi à faire trembler les filets. Du côté du Raf, cette inefficacité offensive n’est pas un problème récent. Avec seulement 32 buts inscrits la saison passée, l’équipe de Laurent Peyrelade était la deuxième plus mauvaise attaque de l’antichambre de l’élite du football français. Alors cette année, la direction ruthénoise a voulu prendre ce problème à bras-le-corps, en faisant signer l’expérimenté Joseph Mendes, dès le 1er juillet.

Aligné à trois reprises aux côtés de Killian Corredor (dans un 3-5-2 ou un 3-4-3 avec Nassim Ouammou), l’ancien Niortais n’a pas encore marqué. Samedi aux Costières, il a pourtant eu les occasions pour le faire, mais il a été trop imprécis dans le dernier geste (lire ci-dessous). Corredor a, de son côté, beaucoup pesé sur la défense nîmoise. Pour la première fois depuis le début de saison, ce duo d’attaque a semblé vraiment en mesure de poser des soucis à l’adversaire. Ce constat à demi-positif se retrouve également dans les statistiques, puisque lors de cette rencontre, les Ruthénois ont frappé 14 fois aux cages, soit autant que lors des deux premières journées cumulées (8 contre Quevilly, 6 contre Bordeaux).

"Dans l’ensemble, on a fait un bon match. Je pense qu’il faut rester avec ces intentions-là. Ça va payer. On a raté des occasions qu’on doit mettre au fond, il va falloir continuer à travailler", a déclaré Killian Corredor, après match. Même si la réussite n’a pas été présente à Nîmes et que la frustration prédomine, Laurent Peyrelade va pouvoir travailler sur ce « mieux offensif » pour préparer le prochain match face à Annecy, qui aura lieu à la maison samedi 21 août (19 h). "Il faut s’accrocher, persévérer, s’améliorer. Quand ça ira mieux, il faudra se souvenir que c’était dur à un moment donné", a répété le technicien en conférence de presse.

Recrue attendue

Pour améliorer qualitativement et quantitativement son attaque – puisque selon lui, il n’y a que Corredor et Mendes qui peuvent prétendre actuellement à une place de titulaire, Deprès étant un "remplaçant qui va jouer de temps en temps", Far encore tendre et David n’étant même pas apparu dans le groupe convoqué dans le Gard – le coach ruthénois devrait bientôt pouvoir compter sur un offensif de plus, arrivant en prêt d’un club de Ligue 1.

Mendes : « Je sais que ça va rentrer »

Vous repartez de Nîmes avec un revers, mais vous vous êtes, vous notamment, créé plusieurs occasions. Que retenez-vous ?

Que malgré la défaite, on a montré de bonnes choses. On a tenu tête à Nîmes. C’est vrai que lors des premiers matches, j’ai eu du mal à avoir des situations ; aujourd’hui, j’en ai eu deux et je n’ai pas été efficace. J’ai ma part de responsabilité dans cette défaite. Après, l’équipe a fait un bon match ; malheureusement, il y a ce penalty (encaissé) qui est pour moi inexistant et un fait de jeu qui fait que l’arbitre ne siffle pas le nôtre (à la 80e après le choc Dias-Corredor). Pas évident, mais il faut relever la tête et continuer à travailler.

Plus généralement, depuis votre arrivée cet été, comment vous sentez-vous à Rodez ?

Je suis encore dans une phase d’adaptation puisque je n’ai pas trouvé de logement… Après, dans le groupe, je me sens bien. Il faut que je m’adapte au style de jeu de l’équipe. C’est nouveau pour moi de jouer dans ce système. Et que les joueurs s’adaptent aussi à mon style de jeu. Aujourd’hui, on a réussi à me trouver un peu plus dans mon jeu de pivot et on a pu avoir des situations. J’espère qu’on va commencer à marquer des buts rapidement.

Trois matches et toujours pas de but. Ça commence à gamberger ?

Non. Il y a des phases comme cela, il faut un temps d’adaptation, s’adapter à son équipe, à son environnement. Je suis serein, je sais que ça va rentrer. Et je vais aider l’équipe, avec ou sans but.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

196000 €

Au coeur de l'hyper-centre ville de Rodez, à quelques mètres de la place de[...]

390 €

Sas d'entrée (sol carrelage) , cuisine avec meubles, hotte, plaque gaz,, br[...]

630 €

SECTEUR RODEZ : Grand et bel appartement T3 entièrement rénové de 86 m2 com[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?