Aveyron : en hommage aux trente fusillés du 17 août 1944 de Sainte-Radegonde

  • La plaque rappelant le lieu d’emprisonnement et le départ des trente fusillés de Sainte-Radegonde.
    La plaque rappelant le lieu d’emprisonnement et le départ des trente fusillés de Sainte-Radegonde. E.C.
Publié le

Une plaque a été dévoilée à Rodez à l'occasion du 78e anniversaire de la fusillade du 17 août 1944 à Sainte-Radegonde.

Une plaque rappelant le lieu d’emprisonnement et le départ des 30 fusillés de Sainte-Radegonde, a été dévoilée, ce mercredi 17 août, par le Comité de Rodez du Souvenir Français et la mairie de Rodez. " En ces lieux ont été emprisonnés par l'occupant nazi, les 30 otages et résistants fusillés à Sainte-Radegonde le 17 août 1944 pour notre liberté ", lira-t-on désormais sur la façade de l’université Champollion à Rodez. 

Cette plaque jouxte celle commémorant la mémoire des Juifs de l’Aveyron raflés et déportés dans les camps d’extermination de 1942 à 1944, posée le 23 avril 2009 par l’Association pour la Mémoire des déportés juifs de l’Aveyron. Elle a été accrochée à 13 h 30, avant le départ de la Rando Mémoire, de retour après deux ans d'interruption.

Ce dévoilement a lancé la journée de commémoration du 78e anniversaire de la fusillade du 17 août 1944 à Sainte-Radegonde. À la veille de la Libération, trente otages avaient été exécutés par la Gestapo sur le champ de tir de la commune. Une cérémonie clora la journée au mémorial à 18 h 15.

 

 

Voir les commentaires
L'immobilier à Sainte-Radegonde

349000 €

Exclusivité : venez découvrir cette maison sur un terrain de plus de 1800 m[...]

495000 €

Exclusive : villa d'exception aux portes de Rodez . Entierement rénovée ave[...]

210000 €

Vous recherchez une maison atypique avec du cachet, proche de la nature tou[...]

Toutes les annonces immobilières de Sainte-Radegonde
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?