Gérard Fournier expose à la galerie

Abonnés
  • Gérard Fournier devant ses œuvres.
    Gérard Fournier devant ses œuvres.
Publié le

Gérard Fournier Aveyronnais, peint depuis la fin des années 60. Il aborde trois techniques photos, peinture et sculpture ; tout est lié. Ces photos captent les rayons du soleil qui lèchent les dalles.

"Un regard est une réflexion qui se recoupe" précise Gérard qui pour ses aquarelles s’inspire des Haïku (une forme japonaise de poésie très concise qui exprime l’instant vécu dans un style simple afin de partager cet instant avec le lecteur) ; ces dernières sont en résonance avec ses sculptures.

Il pratique la gravure taille-douce de 1976 à 1986. Sous l’influence de la gravure et de l’environnement dans lequel il vit, il travaille le schiste du Cayrol et aborde la sculpture. Dès 1990, son travail sur la pierre (schiste, calcaire, basalte, marbre) et le verre occupe une part importante, mettant en lumière l’art du sculpteur.

Sa matière principale est la pierre. La lumière joue un rôle essentiel dans ses créations, car l’artiste enchâsse dans ses sculptures du verre couleur d’eau, y incluant des algues ou des glaces primitives. Sept stades de polissage sont nécessaires qui sont pratiqué sous l’eau.

"C’est de l’anthropisation" affirme un géologue, qui indique la transformation de l’environnement par l’être humain ou son action.

"La pierre mémoire de notre planète a toujours attiré l’être humain ; il s’en est servi pour bâtir, s’exprimer et marquer chaque civilisation. Brutes d’extraction, toutes n’ont pas la même richesse architecturale. Le Schiste, le basalte m’offrent une géométrie naturelle sur laquelle je peux m’appuyer pour réaliser mes compositions.

J’accentue certaines lignes pour obtenir ce que je veux, en me servant des bases naturelles.

En insérant le verre, la pâte de verre, parfois le cristal de roche, j’apporte la lumière, la transparence en deux mots : la vie, dans une masse en apparence inerte mais qui est déjà présente par la force naturelle qu’elle dégage" précise l’artiste.

Une recherche perpétuelle basée sur l’équilibre, l’harmonie, la rigueur où la lumière est essentielle.

Lors du vernissage de mercredi dernier où un nombreux public y assistait ; le Maire Jean-Luc Calmelly indiqua dans ses mots d’accueil de bienvenue "vous nanifiez la salle de la galerie par vos œuvres".

L’exposition sculptures-photos-peintures est visible du 11 août au 4 septembre tous les jours (sauf le lundi 22 et 29) de 14h3O à19 heures le jeudi de 10 h 30 à 12 heures et 14 h 30 à 19 heures. Entrée libre.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Bozouls

600 €

BOZOULS : Dans un immeuble récent et très bien entretenu, venez découvrir c[...]

900 €

Située entre Bozouls et Lioujas, ancienne écurie restaurée il y a moins de [...]

570 €

Agréable T3 dans une petite résidence proche du centre ville de Bozouls ave[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?