Peyrusse-le-Roc : Héliette, rayon de soleil imprenable…

Abonnés
  • Le Roc del Thaluc est le plus emblématique vestige de Peyrusse. Sur un rocher perché à 150 mètres, se dressent les deux tours du Castel Redon (XIe siècle).
    Le Roc del Thaluc est le plus emblématique vestige de Peyrusse. Sur un rocher perché à 150 mètres, se dressent les deux tours du Castel Redon (XIe siècle).
Publié le

La belle Héliette rayonnait bien au-delà de Peyrusse… Et elle ne laissa pas indifférent le beau Waïfre, duc d’Aquitaine, qui venait de prendre cette forteresse supposée imprenable de Peyrusse. Bien mal lui en a pris… Ébloui par ce petit soleil jusqu’à en mourir.

La jeune héritière de Peyrusse rentrait de Florence, en Toscane, à dos de légère haquenée. Elle était belle et si blonde que les blés mûrissaient mieux à son voisinage ; les routes où elle passait conservaient longtemps sa trace grâce à la lumière qu’elle y répandait. Aussi son nom était-il Héliette, c’est-à-dire : petit soleil.

La porte de la Barbacane.
La porte de la Barbacane.

La guerre vint. Waïfre, duc d’Aquitaine, allait vaincre la forteresse inexpugnable de Peyrusse*. Et Waïfre était beau. Les dames de toutes les cours de France se mouraient d’amour pour ce brillant chevalier qui passait, indifférent. Mais il s’éprit follement de la délicieuse Héliette, riche héritière de Peyrusse, qui répondit ainsi aux avances du brillant chevalier : "Chevalier Waïfre, lui dit-elle, agenouille-toi devant la basilique, invoque la Vierge Mère, lève ensuite les yeux au ciel et marche sur les genoux, devant toi, sans jamais regarder le sol, jusqu’à ce que ma main touche ton front et cette main sera à toi. Va !"

Vue sur la vallée de la Diège.
Vue sur la vallée de la Diège.

Le tombeau.
Le tombeau.

Waïfre invoque aussitôt la Vierge Mère, tout haut, marche sur ses genoux, les yeux levés. Il voyait resplendir, au-delà du grand rocher, la magnifique Héliette, qui, allongée sur un lit de lianes flottant dans le vide, lui souriait. Les genoux saignants, il marchait toujours, illuminé par cette bienheureuse apparition.

Notre-Dame-de-Laval.
Notre-Dame-de-Laval.

Hélas ! Il ne vit pas que la falaise, à pic, s’ouvrait sur le gouffre béant, de sorte que lorsqu’il arriva au bord de cet abîme, il s’engloutit sous l’extatique et mystérieux sourire d’Héliette, qui libéra ainsi Peyrusse de son ennemi acharné.

 

Peyrusse vue du ciel.
Peyrusse vue du ciel.

Le pont du Parayre.
Le pont du Parayre.

* Peyrusse-le-Roc, cité royale et consulaire au XIIIe siècle, est aujourd’hui reconnue pour son patrimoine médiéval très riche avec pas moins de sept monuments historiques ! Le plus emblématique vestige est le Roc del Thaluc : sur ce rocher, haut de 150 mètres, se dressent les deux tours du Castel Redon, dit également "château inférieur", datant du XIe siècle.

 

Bon à savoir

Du 2 au 4 septembre : fête votive organisée par le comité des fêtes (programme à découvrir sur le site de la mairie).Renseignements au bureau d’information touristique de Peyrusse-le-Roc situé au Rempart. Contact au 05 65 80 49 33. Ouvert toute l’année, du lundi au samedi, de 10 heures à 12 heures ; septembre, du lundi au dimanche, de 10 heures à 12 heures, et samedi et dimanche, de 14 heures à 18 heures ; août, du lundi au dimanche, de 10 heures à 12 heures, et du mardi au dimanche, de 14 heures à 18 heures.Office de tourisme du plateau de Montbazens, 43 avenue du Ségala, à Montbazens. Contact au 05 65 63 77 94, site internet www.plateau-de-montbazens.comHoraires d’ouverture : du lundi au vendredi, de 9 heures à 12 heures, et de 14 heures à 17 heures.

Une forteresse qui tient par magieau milieu de nulle part…

Il n’y a pas mieux que Peyrusse-le-Roc pour faire une pause lorsqu’on est en balade. Des pauses, plutôt. Car suivant l’intérêt de chacun, il y en a vraiment pour tous les goûts. Balade champêtre, découverte du patrimoine, curiosité de la nature ou tout simplement un petit plongeon dans la rivière qui chantonne à longueur de temps…Au centre du village, des tables à l’ombre des arbres et face à la mairie invitent à cette pause pleine de fraîcheur. L’église et ses magnifiques vitraux sont également appréciables pour une halte. Au cours des deux balades balisées, il y a aussi beaucoup de choses à voir. La forteresse, bien sûr, car c’est l’emblème même du village, construite sur une crête. Peyrusse-le-Roc est un livre d’histoire à lui tout seul. Il raconte douze siècles, depuis l’antiquité jusqu’au Moyen-Âge. Le nom de la commune vient de l’Antiquité : Petrucia. Le mot "roc" a été rajouté, plus tard. Le Moyen-Âge, également, y a largement sa place avec son beffroi, dit vieux clocher, le château du roi, édifié au XIIIe siècle pour protéger les habitants, mais aussi une tour, la porte de la Barbacane, une synagogue ou ce qu’il en reste, un hôpital dit des Anglais… On peut facilement prendre la journée pour la découverte du village et ses trésors. Peyrusse-le-Roc, c’est aussi un village, certes endormi l’hiver, mais très vivant l’été. Plusieurs milliers de touristes fréquentent cette forteresse tenant, comme par magie, au milieu de nulle part.Dans le village, tout au long des parcours (et notamment de deux chemins balisés), des audioguides donnent des informations sur les vestiges. Au mausolée du roi, par exemple, on y apprend que les villageois l’ont découvert spontanément avant d’y travailler pour valoriser ce tombeau. Dans le village, les maisons à colombage et les petites ruelles ne laissent pas indifférents.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Peyrusse-Le-Roc

420000 €

Dans un environnement calme et agréable, au milieu de la verdure, entre Fig[...]

58300 €

Au coeur du village médiéval de Peyrusse-le-Roc, classé 'Site remarquable d[...]

Toutes les annonces immobilières de Peyrusse-Le-Roc
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?