Football : les Rafettes déroulent à Vabre pour leur dernière rencontre avant la D1

  • Rodez se rassure avant Paris.
    Rodez se rassure avant Paris. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Après des matches amicaux en dent de scie, les Rafettes se sont rassurées à domicile contre Le Puy foot, à quelques jours de retrouver le Paris FC en championnat.

Celle-là, elle va faire du bien dans les têtes ! Alors que les joueuses de Rodez soufflent le chaud et le froid depuis le début de la préparation (lourdes défaites contre Saint-Etienne et Montpellier et courtes victoires face à Marseille et Albi), ces dernières avaient besoin d’accumuler un peu de confiance en vue de la reprise de la D1. Le moins que l’on puisse dire, c’est que leur dernier amical contre Le Puy foot, samedi après-midi, a dû leur en donner un bon paquet. Les Rafettes se sont, en effet, régalées sur une pelouse de Vabre en très mauvais état, en s’imposant 5-0. « Une manita » comme diraient nos amis espagnols. « Ce type de match permet de marquer des buts », a rappelé le coach ruthénois, Mathieu Rufié, à l’issue de la rencontre. Une merveilleuse manière de retrouver leur dernière adversaire de D2 de la saison passée. Un match qu’elles avaient alors eu bien plus de mal à remporter (victoire 4-3 à l’extérieur le 22 mai dernier).

Rapidement à l’abri

Mais samedi, elles ont très vite su s’éviter un tel scénario, en imposant un rythme extrêmement important aux joueuses du Puy. Une chose rare pour un « simple » match de préparation. Des efforts qui ont été récompensés par deux buts de Zoé Stievenard à la 13e et à la 43e minute, et un de la revenante Chloé Bornes. Elle n’est pas la seule à avoir fait un retour décisif à Rodez pour la première à domicile de la saison. C’est aussi le cas de Solène Barbance, autrice des deux dernières passes décisives de la première mi-temps.

L’écart a ensuite été agrandi en deuxième période, dans un premier temps par la numéro 10 aux multiples poumons, Laurie Cance, puis par l’attaquante, Alexandria Lamontagne. Une réalisation qui rattrape une prestation d’ensemble assez décevante de la part de la Canadienne, qui peinait à trouver sa place aux côtés de Stievenard.

Place au Paris FC

Malgré cette très large victoire, Mathieu Rufié ne veut pas s’emballer et reste même sur sa faim. « À mon goût, le score aurait dû être beaucoup plus sévère. On rate beaucoup trop d’actions. On ne pourra pas faire ça en D1, car on en aura moins. Il faut bien qu’on ait conscience que face au Paris FC, on ne jouera pas contre un adversaire de ce niveau-là. C’est tout à fait autre chose qui nous attend », a affirmé le technicien des Rafettes. De toute manière, Rufié sera vite fixé sur le niveau réel de son équipe face à une meilleure opposition, puisque ses joueuses ont rendez-vous sur la pelouse du PFC samedi à 14 h 30.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?