Propreté, accueil, qualité et aligot : le label "Tables et auberges" arrive à Rodez

  • Christophe Stuber remettant le label au cuisinier du Grand Café, place de la Cité à Rodez.
    Christophe Stuber remettant le label au cuisinier du Grand Café, place de la Cité à Rodez. - Ouirni Salima
Publié le

Le label distingue des bonnes tables, tout comme des artisans, des hôtels ou des producteurs. À Rodez, c'est le restaurant Le Grand café qui a ouvert le bal des récipiendaires. D'autres devraient suivre. 

Le guide "Tables et auberges" (France et international) 2022 ne comporte aucun restaurant ruthénois. Un manque criant qu'est venu combler le guide et critique culinaire Christophe Stuber (également manager national et international) du label. La marque qui peut distinguer autant les hôtels que les producteurs, les bonnes petites tables bistronomiques, du terroir ou des bars à vin, s'est attaché à faire connaissance avec la ville de Rodez, tout récemment. "Nous avons reçu un accueil extraordinaire. Les professionnels sont extra !" s'enthousiasme Christophe Stuber. 

En faisant le tour de ces professionnels, le critique gastronomique a fait une sélection des établissements qui méritent le label "Tables et auberges", sachant que les récipiendaires doivent s'acquitter d'une cotisation annuelle. Sur des critères de propreté, de l'accueil et de la qualité des produits servis dans les assiettes, Christophe Stuber a distingué le bistrot ruthénois "Le Grand café" pour son aligot fait maison. D'autres établissements devraient candidater pour ce label donnant une visibilité certaine aux  bonnes tables. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?