Baraqueville : Marie Benteyn, le maraîchage dans les mains et le cœur

  • Marie Benteyn était présentele dimanche matin sur le marché d’été de Baraqueville.
    Marie Benteyn était présentele dimanche matin sur le marché d’été de Baraqueville.
Publié le

Peut-être avez-vous eu la chance de croiser Marie Benteyn sur les marchés d’été qui a pu vous en dire un peu long sur cette pratique ?

Sous sa pointe d’accent francilien qui laisse transparaître que la jeune fille est née à Paris, on est très vite surpris lorsqu’on comprend qu’on a affaire à une véritable passionnée de la culture des plantes. On n’imagine pas que malgré des études d’écologue et de biologiste, elle avait commencé sa carrière en tant que professeur de mathématiques.

On dit que quand on aime la terre, on y revient toujours et ce fut vrai pour Marie Benteyn qui, à aucun moment, n’avait abandonné son projet de maraîchage : quelques formations passées et des emplois de salariée dans le milieu, notamment à la ferme d’Agen, l’ont fait renouer avec l’agriculture.

Toutefois, cette nouvelle situation ne la rendait pas encore totalement épanouie et c’est en partie sur la commune qu’elle a pu concrétiser son projet tant rêvé. Non loin du hameau de Saint-Julien, dans une combe nichée sous les villages voisins de La Plane et de la Carmélie, trône une serre qui s’ouvre sur l’univers de la cultivatrice. Juste derrière ce tunnel qui abrite semis, plantes aromatiques, salades et tomates, on observe des rangées de haricots, de pommes de terre, de courgettes, de carottes et autres butternuts… Un peu plus en arrière encore, une retenue d’eau qui lui permet d’arroser ses plantations toute l’année.

Des résultats encourageants

Au printemps, la nouvelle maraîchère a obtenu ses premières récoltes et aujourd’hui, elle se dit plutôt satisfaite du résultat : quels qu’ils soient, les légumes étaient plutôt abondants et d’un bon calibre. Les amateurs de circuits courts et de produits du terroir l’auront certainement remarqué puisque la cultivatrice a tenu tous les dimanches matin de juillet et d’août un stand sur le marché d’été de la place François-Mitterrand.

Par des échanges avec un de ses confrères, on retrouve également ses légumes sur les étals du marché de Rodez. On peut aussi les déguster dans les plats du restaurant L’Agriculture, et dans ceux de Nicole Fagegaltier, à Belcastel. Un gage de qualité incontestable pour Marie qui priorise le goût en choisissant des semences de variétés anciennes reproductibles.

C’est également la récompense de s’être dirigée vers la filière bio très faiblement mécanisée au prix de grosses gouttes de sueur.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Baraqueville

38740 €

Beau terrain en lotissement d'environ 598 m2, proximité écoles et commerces[...]

145000 €

A Baraqueville centre , à vendre ce plateau en triplex de 141m2 , à finir d[...]

298000 €

Maison cossue Type 7 d'une surface habitable de 165 m2 sur terrain de 718 m[...]

Toutes les annonces immobilières de Baraqueville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?