A Paris, les oeuvres sont publiques et en plein air

  • Les colonnes de Buren sont ouvertes à tout le monde.
    Les colonnes de Buren sont ouvertes à tout le monde.
Publié le

En lieu et place de ce qui servait de parking, Buren a conçu une œuvre urbaine que le public peut investir librement, qui contraste avec la solennité du lieu. A voir sans modération. 

Celles qui sont entrées dans l'imaginaire collectif sous le nom de "Colonnes de Buren" sont en réalité une œuvre nommée "Les Deux Plateaux", réalisées en 1986 par l'artiste Daniel Buren dans la cour d'honneur du Palais-Royal. En lieu et place de ce qui servait de parking, Buren a conçu une œuvre urbaine que le public peut investir librement, qui contraste avec la solennité du lieu. Les colonnes en marbre de Carrare et en marbre blanc et noir des Pyrénées sont une référence à la statuaire antique, tandis que leur disposition alignée est un clin d'œil au jeu. Elles apparaissent comme plongées dans le sol, faisant écho à l'histoire du lieu et à son sous-sol, transformé en une usine électrique semi-enterrée en 1899…

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?