Les 6 qualités d’un top dirigeant selon Kevin Guénégan, fondateur d’AD Education

  • Les 6 qualités d’un top dirigeant selon Kevin Guénégan, fondateur d’AD Education
    Les 6 qualités d’un top dirigeant selon Kevin Guénégan, fondateur d’AD Education
Publié le

En octobre dernier sur la scène du Bang de Bpifrance Inno Génération, Kevin Guénégan, fondateur du groupe AD Education, partageait son expérience de reconversion entrepreneuriale dans le secteur de l’éducation mais également les qualités que doit posséder un chef d’entreprise. 

" Je n’étais pas du tout fait pour travailler dans l’éducation. En 2009, je ne connaissais rien à l’enseignement, la pédagogie ou en filières créatives ". Pourtant, 13 ans plus tard, Kevin Guénégan a relevé le défi en transformant l’école de design Condé en un groupe international qui dépasse aujourd’hui les 75 millions d’euros de chiffre d’affaires : AD Education.
Sur la scène du Bang l’entrepreneur est revenu sur les qualités qu’il est bon de cultiver lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat. Des compétences qu’il a dues lui-même développer pour faire grandir son entreprise et réinventer le secteur de l’éducation supérieure.

La vision, pour surmonter les intempéries

" Tout comme un navigateur, l’entrepreneur doit savoir faire preuve de vision pour anticiper et surmonter les intempéries ". En quittant un travail confortable dans l’investissement pour se lancer dans l’éducation, Kevin Guénégan a dû faire face aux avis mitigés de son entourage pour qui le pari semblait trop risqué au vu de son manque d’expérience dans le secteur. Pourtant, le futur dirigeant était persuadé que l’éducation pouvait, et même devait, évoluer. "Je ne suis pas un créateur, un chasseur de licornes ou un nouvel explorateur de l’espace. J’ai juste eu une intuition, celle qu’on pouvait partir conquérir un nouveau marché dans un secteur traditionnel, atomisé, mal organisé et peu professionnalisé. "

L’audace, pour oser prendre des risques

" Pour conquérir, il faut savoir prendre des risques, notamment financier ". Et de l’audace, il en a fallu à Kevin Guénégan pour convaincre ses parents - les créateurs de l’École de design parisienne Condé - de reprendre la direction de l’établissement avec l’objectif d’en faire une grande école de design. " Aujourd’hui, nous sommes l’un des leaders de l’enseignement privé pour les filières créatives, en France, en Italie, en Espagne et en Allemagne avec 13 écoles, 38 campus et plus de 18 000 étudiants ", affirme le dirigeant.

La persévérance, pour surmonter les difficultés

" Toute aventure entrepreneuriale apporte son lot de difficultés ". Il est donc essentiel de savoir faire preuve de persévérance afin de surmonter au mieux toutes les problématiques auxquelles vous serez confronté. " Aujourd’hui ça peut paraitre évident car l’éducation est un secteur à la mode, très prisé par les fonds d’investissement, mais il y a 12 ans c’était loin d’être le cas. On m’a un peu pris pour un fou lorsque j’ai décidé de quitter un très beau job dans l’investissement pour reprendre une petite école de design : l’Ecole de Condé ".

L’organisation, pour anticiper l'évolution de son projet

" Une création et une gestion d’entreprise nécessitent une exécution sans faille et ce dès le commencement ". C’est pourquoi, dès sa reprise de l’Ecole de Condé, l’entrepreneur s’est attelé à faire grandir la structure, étape par étape. D’abord en la faisant passer de Bac +3 à Bac +5, en innovant et en développant de nouveaux cursus pour aborder la photo, de l’illustration et du cinéma d’animation. En parallèle, l’école ouvre des antennes à Bordeaux et Nice avec Créasud et à Toulouse et Marseille avec Axe Sud. Puis en 2011, l’entrepreneur élargit le scope du groupe AD Education en créant l’École Supérieure du Parfum à Paris et à Grasse, avec la volonté d’établir des synergies entre les différentes écoles qu’il chapote.

La créativité, pour se différencier

Savoir gérer une entreprise c’est bien, mais avoir des idées qui vous permettront de vous distinguer de vos concurrents, c’est encore mieux. Il est donc essentiel qu’un entrepreneur reste en veille afin de saisir toutes les bonnes idées. " Je me plaisais beaucoup dans mon job en investissement mais il me manquait quelque chose. J’avais envie de relever un défi personnel au travers d’une expérience entrepreneuriale qui ait du sens. Ce challenge, je l’ai trouvé dans un secteur qui aide les jeunes à grandir et qui leur permet de conquérir leur propre avenir ".

L’esprit d’équipe, le vrai moteur de votre entreprise

" L’entrepreneuriat, c’est aussi et surtout une aventure collective dans laquelle on doit embarquer ses équipes en insufflant un esprit de conquête ", ajoute l’entrepreneur. Fier du chemin parcouru, il salue également celles et ceux qui l’ont accompagné tout au long de cette croissance. " Ce qui était au départ un défi personnel est devenu une aventure collective. J’y ai trouvé beaucoup de sens et j’ai aussi pu aider mes collaborateurs à grandir ".

Big fait son grand retour pour sa 8e édition. Inscrivez-vous dès maintenant pour accéder en avant-première à la création de votre parcours personnalisé !
Je m'inscris à Big !
BPI France
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?