Rodez : colère à l'école Cardaillac avec la perte "surprise" d’un poste

Abonnés
  • Les parents ont fait partde leur colère à la DSDEN.
    Les parents ont fait partde leur colère à la DSDEN. JAT
Publié le

La nouvelle est tombée vendredi en fin de journée alors que rien ne le laissait présager.

Une année de répit, est-ce trop de mander ?" Après une suppression de poste l’an passé, l’école Cardaillac subit une nouvelle perte de classe. Une mauvaise nouvelle que tout le monde, des parents aux enseignants en passant par les élus, a appris vendredi en toute fin de journée. "On ne comprend pas, on est vraiment en colère", lance la représentante des parents d’élèves. "L’an passé, nous avions perdu un poste, mais c’est une grosse classe de CM2 qui était partie, c’était normal. Mais là, rien ne justifie cette décision."

"Les effectifs sont passés de 180 à 178 élèves, une dizaine d’enfants en très petite section a été accueillie, trente-sept nouvelles inscriptions ont été enregistrées", argumente-t-on du côté des parents d’élèves. Sans parler des importants travaux qui ont été menés par la municipalité.

"Et c’est dans un quartier qui est voué à grandir." Mais la colère est d’autant plus grande que l’instituteur, qui a fait sa rentrée le 1er septembre, avait fait ses demandes d’achat de matériels et autres et doit finalement quitter l’établissement jeudi. "C’est d’autant plus incompréhensible qu’à la fin de l’année, deux institutrices vont faire valoir leur droit à la retraite et une réorganisation de l’école aurait pu être envisagée à ce moment-là." Autant dire qu’à l’école Cardaillac, on se sent un peu comme des laissés-pour-compte. Hier, après avoir affiché devant l’école leur mécontentement, les parents se sont rendus dans l’après-midi à la Direction académique. "Et on manifestera jusqu’à jeudi s’il le faut", préviennent-ils

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Philippe Routhe
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?