Rugby : la trajectoire surprise de Vincent Favre-Trosson de Rodez à Millau

Abonnés
  • Vincent Favre-Trosson a quitté Rodez à l’intersaison.
    Vincent Favre-Trosson a quitté Rodez à l’intersaison. Archives CPA - JLB
Publié le

L’arrière qui a grandement participé à la refonte du rugby à Rodez, a rejoint le Sud-Aveyron cet été, alors qu’il avait annoncé vouloir raccrocher à l’issue de la saison dernière.

Le 17 avril, on avait quitté Vincent Favre-Trosson retenant ses larmes après l’élimination de Rodez (23-24) en huitièmes de finale d’Honneur face à Capestang. Mais dimanche dernier, l’arrière était de retour sur le terrain de rugby… avec la tunique de Millau, pensionnaire de Fédérale 2. Soit deux niveaux au-dessus de Rodez la saison dernière, repêché en juin pour jouer en Fédérale 3.


Le rugbyman arrivé sur le Piton en 2011 à l’âge de 23 ans, et qui en a aujourd’hui 35, avait pourtant annoncé vouloir ranger le maillot au placard à la fin de la saison. Sa retraite et celle de six autres cadres ruthénois avaient même été fêtées le 27 mars, à La Roque, lors du dernier match de la saison régulière face à Laroque-Bélesta (37-10). Cadre du SRA puis du Rodez rugby, il fait partie de ceux qui sont restés sur le navire quand il a coulé avec la liquidation judiciaire du club à l’été 2019.


Et plus que ça, Favre-Trosson a été un des éléments fondateurs de la nouvelle structure. Il a non seulement rechaussé les crampons dès la première saison du RR, tout en s’occupant de la section formation et en portant la casquette de manager général du club.


Favre-Trosson n’a pas souhaité parler de son départ

 

Deux ans et demi après sa renaissance, le club du Piton a décidé de passer à la vitesse supérieure en embauchant Patrick Furet, entraîneur de l’équipe fanion de 2012 à 2015, au poste de manager qu’occupait Vincent Favre-Trosson. « Vincent n’était plus manager salarié depuis l’automne dernier d’un commun accord », précise Stéphane Floirac, président du Rodez rugby. Si le dirigeant a aussi indiqué que les deux partis sont restés en bons termes, Favre-Trosson, n’a pas souhaité parler de son départ du Piton. Et c’est durant l’été qu’il a informé le club qu’il partait à Millau.


« On s’est rencontré il y a quatre ans et on est toujours resté en contact, se souvient Baptiste Majorel, coach de la formation sud-aveyronnaise. C’est un joueur expérimenté et son profil nous intéressait. » Et « en mai-juin », Millau a proposé à Vincent Favre-Trosson de rejoindre ses rangs. « C’était aussi un besoin car Mathieu Castellarin, qui avait le même profil que Vincent, est parti à Béziers pour des raisons professionnelles », précise-t-il.


À Rodez, une page se tourne. Celui qui a participé au retour du Piton en Fédérale 1 en 2012 avant d’enchaîner sept saisons à ce niveau, et qui portait le brassard de capitaine avant son départ, était un des leaders du vestiaire. « Le rôle qu’avait Vincent, c’était super pour un entraîneur », souligne Jérôme Broseta, entraîneur du RR. Il ajoute : « Je regrette qu’il soit parti, mais il est parti. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
M.P.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

310000 €

Rodez, à proximité du centre-ville dans un quartier résidentiel. Appartemen[...]

589 €

Hall d'entrée avec placards, 2 chambres. WC, salle de bain : meuble-vasque;[...]

794 €

RODEZ : Appartement de type 5 spacieux situé à deux pas du centre ville da[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme11542 Il y a 2 mois Le 15/09/2022 à 12:42

Bon vent à lui à Millau. Rodez aurait dû être plus correct avec lui.