L’hôpital de Rodez cité en exemple lors du congrès interrégional de la Fédération hospitalière

Abonnés
  • Tout au long de la journée, des intervenants se sont succédé à la salle des fêtes.
    Tout au long de la journée, des intervenants se sont succédé à la salle des fêtes. Ph.H.
Publié le

Jusqu’à ce vendredi 16 septembre, près de 300 participants (professionnels de santé, directeurs d’hôpitaux, représentants des usagers) assistent au congrès interrégional Occitanie Nouvelle-Aquitaine de la Fédération hospitalière de France.

Ces jeudi et vendredi, Rodez est l’épicentre de la réflexion hospitalière pour les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. Hier, à la salle des fêtes, s’est ouvert le congrès interrégional de la Fédération hospitalière de France (FHF). Plus de 300 participants (des représentants des usagers, des directeurs d’hôpitaux, des soignants, etc.) sont invités à plancher autour du thème : "Une stratégie publique de santé au service du territoire et du citoyen".

Pour le directeur du centre hospitalier de Rodez, Vincent Prévoteau ces journées sont aussi l’occasion de rappeler l’importance "d’assurer une offre de soin qui se décline à l’échelle territoriale".

Pour ce dernier, l’échelon local et surtout son maillage doivent être "denses et permettre à chacun d’être soigné correctement".

Alors que le maire de Montpellier, Michaël Delafosse et président de la FHF d’Occitanie est arrivé hier en fin de matinée pour inaugurer le salon, aux côtés de plusieurs élus de l’Aveyron, Zaynab Riet, déléguée générale de la FHF, soulignait " l’exemple représenté par l’hôpital de Rodez dans sa gestion intelligente de ses structures. Et ce, grâce à un travail collectif."

Pour la déléguée générale de la FHF, " il est primordial qu’un établissement ne vienne pas écraser les autres, mais que tout le monde fonctionne en bonne entente. Ce qui est le cas pour Rodez et les autres établissements du GHT (le groupement hospitalier de territoire regroupe les établissements de Rodez, Villefranche-de-Rouergue, Decazeville, Saint-Géniez-d’Olt, Espalion et Cougousse)". Zaynab Riet vante également la création du futur plateau de cardiologie dont les investissements se montent "à près de 25 M€". Le futur institut de cardiologie du Rouergue devrait être opérationnel en 2024 ou 2025, notamment grâce aux dotations issues du Ségur de la santé. "Ce plateau est un investissement conséquent mais il permettra de soigner efficacement la population et surtout d’attirer de nouveaux praticiens", souligne la déléguée générale de la FHF. Des pistes encourageantes donc alors que l’hôpital public traverse toujours des zones de turbulences.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?