Transport scolaire vers Salles-Curan : "Pas de discrimination public-privé", affirme la Région

Abonnés
  • Aujourd'hui, les 34 élèves ne se rendent plus à Salles-Curan en bétaillère, mais en bus, ce qui représentera un coût de 34500 € pour les parents.
    Aujourd'hui, les 34 élèves ne se rendent plus à Salles-Curan en bétaillère, mais en bus, ce qui représentera un coût de 34500 € pour les parents. Archives CP
Publié le

S'estimant injustement attaquée, la Région fait valoir ses arguments alors qu'une rencontre entre les parents d'élèves du privé (qui ont aujourd'hui troqué leur bétaillère contre un bus) et le conseil départemental est programmée.

L'image a fait grand bruit. Le jour de la rentrée scolaire, 34 élèves des communes de Villefranche-de-Panat et Lestrade-et-Thouels ont été acheminés vers le collège privé de Salles-Curan à bord... d'une bétaillère ! Ce mode de transport insolite a été mis en place par les parents de l'association "Bus scolaire solidaire Raspes-Lévézou", s'estimant oubliés voire discriminés par la nouvelle carte scolaire établie par la Commission départementale des transports scolaires. 

Ce nouveau découpage les contraints, s'ils veulent bénéficier du transport financé par la Région, à se rendre à Réquista, qui dispose de deux collèges, un public et un privé. Soit un trajet, en fonction de la provenance des enfants, de 11 à 18 km contre 15 à 22 km précédemment. Un coup dur pour le collège des Monts et lacs de Salles-Curan, du fait que les 34 élèves représentent près de 30 % de l'effectif.

Un coup dur, aussi, pour les parents, qui ont organisé plusieurs manifestations et n'ont cessé de dénoncer cette situation : "Déni de démocratie", "refus de négociation" voire "irrespect des élus envers une catégorie d’administrés", sous-entendant une volonté de laisser au bord de la route les enfants fréquentant un établissement privé. 

Pas du tout du goût de la Région, qui a réagi ce jeudi 15 septembre par la bouche du conseiller régional Clément Carles. "On nous a dit que la Région ne respectait pas la loi, c'est faux, nous nous basons sur la sectorisation donnée par le Département. Nous rappelons qu'il y a également un collège privé à Réquista, on ne peut pas laisser dire qu'il y a une discrimination envers les élèves qui fréquentent le privé", affirme l'élu. 

"Nous sommes soumis à la bonne gestion des deniers publics. Nos concitoyens auraient du mal à comprendre qu'on aille financer un service de transport privé dérogeant à la sectorisation. Nulle part en Occitanie on ne créé de service de transport qui déroge à la sectorisation", poursuit l'élu.

Aujourd'hui et suite à quelques remontrances de la Préfecture, les 34 élèves ne se rendent plus à Salles-Curan en bétaillère, mais en bus. "Pour l'année, cela représenterait un coût de 34500 €, Ségala cars nous ayant fait un don de 4000 €", explique Christel Lardeux, présidente de l'association "Bus scolaire solidaire Raspes-Lévézou". Une somme considérable pour les parents des 34 élèves, qui se rappellent que, dans les deux communes concernées, leurs enfants sont "plus nombreux" que ceux fréquentant le collège public de Réquista. "Il y a des enfants qui souffrent de cette situation, il faut prendre l'humain en considération", regrette Christel Lardeux. 

Une demande de dérogation a été envoyée par le maire de Lestrade-et-Thouels à la Commission départementale des transports scolaire, qui y a rendu un avis unanimement défavorable. Même si une rencontre est programmée ce jeudi soir entre les parents et le président du conseil départemental Arnaud Viala, il est peu probable qu'une solution satisfaisante pour tous ne voie le jour. Le Département n'a aucune marge de manœuvre pour dénouer cette situation, à moins qu'une nouvelle sectorisation ne soit étudiée par la Commission départementale des transports scolaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Xavier Buisson
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?