Chasse : le rapport "timide" du Sénat décrié par les usagers et les écologistes du Sud-Aveyron

Abonnés
  • Tout comme les écologistes, les chasseurs critiquent fortement le rapport sénatorial.
    Tout comme les écologistes, les chasseurs critiquent fortement le rapport sénatorial. L.B. Midi Libre
Publié le , mis à jour

La Chambre Haute du Sénat propose 30 mesures pour la chasse, mais qui ne font pas l’unanimité.

C’était un rapport pour le moins très attendu en ce début de rentrée. Mais à la fin, il ne fait que des déçus. Mercredi dernier, 19 sénateurs publiaient une mission d’information sur la sécurité de la chasse, proposant 30 mesures pour faire face aux accidents cynégétiques.

Trente mesures

Avec pas moins de 10 500 chasseurs, l’Aveyron scrutait attentivement le dit-rapport. Cette mission de contrôle - mise en place en novembre 2021 - avait été initiée à la suite d’une pétition déposée par le collectif Un jour un chasseur, demandant un meilleur encadrement de la pratique et l’instauration de jours sans chasse. 120 000 signatures plus tard, la Chambre Haute déclenchait la première mission de contrôle issue de cette démarche.

Un rapport critiqué par les deux parties

Après dix mois de travaux et d’auditions, les sénateurs ont donc rendu public leur rapport d’information. L’essentiel des demandes des pétitionnaires a été rejeté et les quelques mesures proposées ne bougeront pas fondamentalement les lignes.

Pas de mise en place de jour sans chasse dans la semaine, ni pour les vacances scolaires, rien sur les distances de sécurité aux alentours des habitations mais l’instauration d’un certificat médical annuel et l’interdiction de l’alcool et des stupéfiants pendant les battues.

"Ce qui nous choque le plus, c'est la caricature du chasseur bourré à 7 h du matin"

Pour autant, d’un côté comme de l’autre, on dénonce ces propositions. "Ce qui nous choque le plus c’est la caricature du chasseur bourré à 7 h du matin. Je pratique la chasse depuis l’âge de mes 16 ans, je n’ai jamais vu de gens bourrés ou sous l’emprise de stupéfiants", déplore Jean-Pierre Authier, président de la fédération départementale des chasseurs de l’Aveyron.

Pourtant, les sénateurs écrivent noir sur blanc que 9 % des accidents survenus sont dus à l’alcool. Néanmoins, le chasseur aveyronnais ne rejette pas l’intégralité du rapport. "Aujourd’hui, on est en train de se pencher dessus, d’étudier les diverses propositions qui sont faites, poursuit Jean-Pierre Authier. Ça constitue une base de travail, une discussion peut avoir lieu autour de quelques propositions mais certains sont soit inapplicables, soit discriminatoires."

Le rapport du Sénat en détail

Parmi les 30 mesures avancées par les sénateurs, à part l’instauration du certificat médical et l’interdiction de l’alcool et des stupéfiants, on note aussi un renforcement de l’examen du permis avec une épreuve de performance de tir, le développement des premiers secours aux chasseurs, l’introduction d’un délit d’entrave à la chasse dans le Code Pénal ou encore la création d’une plateforme de recueil des incidents de chasse gérée par l’Office français de la biodiversité.

En outre, si les sénateurs relèvent que le nombre de morts a diminué de 74 % en 20 ans, les parlementaires soulignent que "les deux tiers des accidents survenus résultent de fautes graves enfreignant les règles de sécurité".

Du côté des écologistes, on critique un "rapport timide", "les propositions ne sont pas bien audacieuses, notamment le refus qu’il y ait une période sans chasse, ce qui est regrettable parce qu’il faut partager la nature", soupire Laurent Renaudin, secrétaire d’Europe-écologie les Verts (EELV) en Aveyron.

Pour ce dernier, seul le législatif pourra donner une meilleure sécurité, il n’attend aucun changement venant de la base. "Si les chasseurs montraient la voie par des décisions sages, on pourrait imaginer des évolutions locales en discutant, malheureusement ce n’est pas le cas. Tant qu’il n’y aura pas de lois contraignantes rien ne changera", insiste Laurent Renaudin. En somme, un rapport rejeté mais pas pour les mêmes raisons. Ce n’est pas tous les jours que chasseurs et écologistes sont d’accord sur un point…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Louis Dupin
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

21 €

Emplacement de parking extérieur N°1 avec accès sécurisé sécurisé par porta[...]

370 €

Cet appartement situé à proximité du lycée Alexi Monteil et de diverses com[...]

505 €

A louer un appartement de type 3 à proximité du centre ville de Rodez, de L[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?