Aveyron : 3 000 militaires, 300 véhicules, 30 hélicoptères, les premières images de l'opération Manticore

  • JAT20220920
    JAT20220920 Centre Presse Aveyron - José A. Torres
  • Ici, le poste de commandement d'où est supervisé l'ensemble des opérations.
    Ici, le poste de commandement d'où est supervisé l'ensemble des opérations. Centre Presse Aveyron - José A. Torres
  • Trente hélicoptères sont engagés sur cet exercice militaire de grande ampleur.
    Trente hélicoptères sont engagés sur cet exercice militaire de grande ampleur. Centre Presse Aveyron - José A. Torres
  • Objectif : assurer une meilleure coopération interarmées.
    Objectif : assurer une meilleure coopération interarmées. Centre Presse Aveyron - José A. Torres
  • Le lieutenant-colonel Moro à gauche de l'armée espagnole et le lieutenant-colonel Stéphane du 5e régiment d'hélicoptères de combat basé à Pau.
    Le lieutenant-colonel Moro à gauche de l'armée espagnole et le lieutenant-colonel Stéphane du 5e régiment d'hélicoptères de combat basé à Pau. Centre Presse Aveyron - José A. Torres
  • Se préparer dans des conditions proches de la réalité des conflits actuels.
    Se préparer dans des conditions proches de la réalité des conflits actuels. Centre Presse Aveyron - José A. Torres
Publié le , mis à jour

Ce mardi 20 septembre, c'est près du village d’Auriac-Lagast, que les opérations militaires se sont concentrées dans le cadre de l'opération Manticore qui doit permettre aux unités de l'Armée de terre de s'entraîner dans les conditions du réel. 

Depuis le 12 septembre et jusqu'au 10 octobre, l'Aveyron et ses départements limitrophes sont le théâtre d'un vaste exercice militaire pour l’Armée de terre française.

L'opération se déroule dans plusieurs départements.
L'opération se déroule dans plusieurs départements. Centre Presse Aveyron - José A. Torres

L'opération, baptisée Manticore, qui emprunte le nom à une créature légendaire au corps de lion, à la queue de scorpion et au visage humain, est un exercice de grande ampleur.

Trois unités engagées

Environ 3 000 hommes, 300 véhicules et 30 hélicoptères sont engagés dans le département. En effet, trois unités distinctes sont coordonnées afin de réaliser des exercices conjoints. L’objectif affiché est "de s’entraîner dans les conditions proches de la réalité des conflits actuels". 

Derrière les barbelés et les militaires en armes qui filtrent l’entrée de la tente abritant les officiers en charge du renseignement, le lieutenant-colonel Stéphane, du 5e régiment d’hélicoptère de combat (RHC) basé à Pau, coordonnent les opérations. "Nous nous préparons à des combats intensités", explique le lieutenant-colonel Stéphane. L’objectif est également d’assurer une meilleure coopération interarmées, interalliée".

Il s'agit de la 11e brigade parachutiste basée à Balma, près de Toulouse, de la 4e brigade d’aérocombat basée à Clermont-Ferrand et du commandement des forces spéciales terre basé à Pau-Uzein dans les Pyrénées-Atlantiques.

De jour comme de nuit

Les entraînements au combat se déroulent de jour comme de nuit. Aussi, les différents axes routiers sont susceptibles d'être empruntés par les véhicules militaires, et des survols d’hélicoptères et d’avions militaires sont réalisés pour les largages de parachutistes.

Des militaires espagnols

Les militaires français fonctionnent en étroite collaboration avec leurs homologues espagnols et notamment ceux du 4e bataillon d’hélicoptères de manœuvre, basé à Séville.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

30 €

Parking extérieur appartenant à une résidence privative - SECTEUR LE HAUT D[...]

325000 €

Vous recherchez une maison de ville à RODEZ avec beaucoup de charme? Alors [...]

140000 €

En exclusivité dans votre Agence BAGES immobilier ! Venez découvrir cet app[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Aquoibon Il y a 12 jours Le 21/09/2022 à 18:21

C'est la guerre !