Greta : de la formation à la reconversion

Abonnés
  • Virginie et Sandrine, en reconversion professionnelle.
    Virginie et Sandrine, en reconversion professionnelle.
Publié le

Le Greta de Rodez propose de nouveau une très large offre de formation en cette rentrée.

Bâtiment, travaux publics, industrie, hôtellerie, santé, bien-être, bureautique, comptabilité… À Rodez, le Greta a fait sa rentrée avec enthousiasme et toujours autant de formations ce mardi. Car l’organisme de formation, notamment destiné aux adultes, ne connaît pas la crise. Et à l’heure où les entreprises aveyronnaises manquent de main-d’œuvre, "on a davantage de demandes que de stagiaires à proposer", ne cache pas Davy Lagrange, directeur du Greta/CFA Nord-Midi-Pyrénées. Lancées en 2020, les formations en apprentissage pour les plus jeunes connaissent, elles également, un franc succès. Sur le seul site de Rodez, situé à Saint-Éloi, près de 3 000 stagiaires et une centaine d’apprentis devraient passer entre les mains des formateurs et autres professionnels intervenants cette année. Avec pour la plupart l’envie de repartir du bon pied sur le marché du travail.

Greta, la porte d’entrée pour une reconversion

C’est le cas de Virginie et de Sandrine, croisées dans une salle de classe lors de ce jour de rentrée. Ce mardi, les deux femmes, âgées de 46 et de 50 ans, suivent à la lettre les instructions de leur formatrice afin de peaufiner les derniers détails d’un indispensable sur le marché du travail : le curriculum vitae. À 45 ans, Virginie n’en avait jamais eu besoin. Elle a réalisé la majorité de sa carrière dans la grande distribution avant de changer de voie il y a peu. Un bilan de compétences l’a dirigé vers le Greta et une formation financée par l’organisme "Transition Pro" et la Région : assistante comptable. "Au départ, ce n’était pas gagné : je partais de zéro niveau informatique", souffle-t-elle aujourd’hui. Mais avec 16 heures de cours minimum par semaine, la quadragénaire est désormais comme un poisson dans l’eau devant son écran. Les stages effectués en entreprise l’ont conforté dans son choix de reconversion. D’ici la fin novembre, Virginie pourra prétendre à trouver un emploi dans sa branche. "Et il n’en manque pas", ne cache-t-elle pas. Pour Sandrine, les débouchées promettent d’être nombreux également. À 50 ans, elle s’est orientée vers une formation de secrétaire médico-social après plus de vingt années passées dans une coutellerie de la région. Pour elle aussi, la maîtrise de l’informatique fut le premier objectif de la formation.

"Nos encadrants font bien plus que leur travail, ils nous accompagnent véritablement et c’est un plaisir car à 50 ans, ce n’est pas simple de changer de voie", confie-t-elle, tout en louant les stages en entreprise. "C’est ce qui nous conforte dans notre choix". À l’instar de sa camarade de classe, sa formation est prise en charge par un organisme : l’Agefiph en l’occurrence.

Du CAP à la licence, le Greta Nord Midi-Pyrénées peut se targuer de taux de réussite aux examens de l’ordre de 91 %.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

746 €

T3 5e, Cave Une pièce principale (parquet) avec balcon donnant sur jardin p[...]

300 €

Studio en RDC avec entrée indépendante, composé d'une entrée, d'une pièce d[...]

603 €

Un hall d'entrée - WC avec lave-mains et rangement, une cuisine américaine[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?