Contraception : la pilule du lendemain bientôt gratuite et sans ordonnance pour toutes les femmes

  • La pilule sera gratuite en pharmacie pour les femmes de tous les âges, promet de le ministre de la Santé.
    La pilule sera gratuite en pharmacie pour les femmes de tous les âges, promet de le ministre de la Santé. Illustration - Pixabay
Publié le , mis à jour

Dès 2023, l'accès à la contraception d'urgence pourrait être rendu gratuit (sans ordonnance) pour toutes les femmes, pas seulement les moins de 26 ans.

La pilule du lendemain en pharmacie va devenir gratuite pour les femmes à tout âge, sans avoir à présenter une ordonnance, a annoncé le ministre de la Santé François Braun dans une interview pour le journal 20 Minutes, mardi 20 septembre 2022. Rappelons que cette mesure existe déjà mais uniquement pour les femmes mineures, et que la pilule du lendemain est gratuite mais sur ordonnance pour les femmes de moins de 26 ans.

Le ministre a insisté pour rappeler qu'aujourd'hui, "il y a deux choses qui me posent un problème : l'augmentation des infections sexuellement transmissibles, spécifiquement les chlamydias et le gonocoque, ainsi que la problématique de l'accessibilité à la contraception d'urgence". La gratuité de la pilule du lendemain sera une proposition du projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2023 et ne sera donc pas mise en place avant l'année prochaine.

A lire aussi : Santé mentale : comment se former aux gestes de premiers secours

Si "la protection des femmes" est une priorité pour François Braun, la contraception masculine sera aussi étudiée dans un second temps : "je saisirai la Haute Autorité de santé pour disposer de recommandations des autorités scientifiques", promet-il, toujours à 20 Minutes. 

Alors que le droit à l’IVG recule ailleurs dans le monde, la France fait le choix de rendre l’accès à la contraception d’urgence gratuit et sans ordonnance pour toutes les femmes.https://t.co/NuooiWGnHi

— François Braun (@FrcsBraun) September 20, 2022

Dépistage gratuit des IST

Le ministre de la Santé promet également que le dépistage des IST deviendra gratuit et sans ordonnance pour toutes les personnes de moins de 26 ans, et donc "pour les jeunes qui font partie de la population la plus touchée par ces infections".

"Actuellement, ce dépistage est libre uniquement pour le VIH. Désormais, la possibilité de dépistage sera étendue à toutes les infections sexuellement transmissibles pour lutter le plus précocement possible contre cette reprise des infections".

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?