Disparition de Delphine Jubillar : et si son téléphone portable, au cœur de l'enquête, était resté au domicile du couple

  • Cédric Jubillar reste le principal suspect dans l'enquête sur la disparition de son épouse.
    Cédric Jubillar reste le principal suspect dans l'enquête sur la disparition de son épouse. Archives - Dépêche du Midi
Publié le , mis à jour

Une nouvelle expertise réalisée par les techniciens de la gendarmerie spécialisés en téléphonie sur le portable de Delphine Jubillar montrerait que son appareil n'aurait pas bougé du domicile du couple le soir de sa disparition.

Près de deux ans après la disparition de Delphine Jubillar, cette infirmière disparue de son domicile dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, à Cagnac-les-Mines (Tarn), le mystère continue de s'épaissir. Alors que son mari, Cédric Jubillar, mis en examen pour "homicide volontaire par conjoint" et incarcéré six mois plus tard, doit être entendue ce vendredi 23 septembre par la juge chargée du dossier, RTL révèle ce mercredi matin que le téléphone portable de son épouse serait resté près du domicile familial. Une expertise qui vient mettre à mal à nouveau la défense des avocats de Cédric Jubillar.

INFO RTL - L’expertise, contestée par la défense, "tend à indiquer" que le portable de Delphine Jubillar est resté positionné à proximité immédiate du domicile du couple la nuit de la disparition, jusqu'à son extinction. https://t.co/eLQrwlS0Hh

— RTL France (@RTLFrance) September 20, 2022

Cédric Jubillar entendu ce vendredi 23 septembre

Pour rappel, lorsque l’infirmière alors âgée de 33 ans, disparaît dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, son téléphone Huawei P30 Pro, toujours introuvable, est activé à six reprises de 0 h 07 à 6 h 52. Une manipulation qui ne peut être que le fait d’une intervention humaine.

La dernière expertise diligentée cet été grâce à la technique du "net monitoring" a permis de pousser l'analyse de la couverture des relais téléphoniques dans une zone définie. La lecture des résultats de cette expertise par nos confrères, indique que le portable est resté positionné à proximité immédiate du domicile du couple, rue Yves Montand, à Cagnac-les-Mines.

Qu'est-ce que le net monitoring ?

Toutefois, l’expertise est vivement contestée par les avocats de Cédric Jubillar dénonçant la "fiabilité et la méthodologie" et rappelant que cette technologie n'est que très rarement utilisée dans des affaires criminelles en raison, notamment de sa faible fiabilité, et parce que liée aux conditions météo.

Le téléphone déverrouillé une dernière fois à 6 h 52

Néanmoins, les enquêteurs et les juges d’instruction disposent d’un élément à charge contre l'époux de Delphine Jubillar qui reste le principal suspect dans l’enquête sur sa disparition. À savoir, est-il à l’origine de la dernière activation du téléphone de sa femme, à 6 h 52 ce fameux 16 décembre 2020 ? Seule certitude aujourd'hui, il est uniquement avéré que le téléphone de Delphine Jubillar a été déverrouillé une dernière fois à cette heure-là, avant de s'éteindre à 7 h 48.

Les avocats du mari contestent

Mais les avocats de Cédric Jubillar contestent cette nouvelle découverte s'appuyant entre autres sur le fait que leur client se trouvait "à 6 h 52 en présence des gendarmes donc il ne peut pas, à ce moment-là, manipuler le téléphone de sa femme. Il ne possède pas les codes pour l’activer". En début de semaine, ils ont d'ailleurs déposé une nouvelle demande de remise en liberté de leur client, jusqu'ici refusée. 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

45 €

Parking N° 9 au -2 dans garage double[...]

368 €

Entrée, cuisine avec placards, hotte, frigo, plaques, séjour, chambre, sall[...]

352 €

T1Bis au 2e Séjour avec coin cuisine séparation bar (frigo, plaques chauffa[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?