Ordination de l'évêque de Rodez : pourquoi la présence politique d'un député dérange LFI

  • Les élus aveyronnais lors de l'intronisation épiscopale de Mgr Luc Meyer, samedi dernier.
    Les élus aveyronnais lors de l'intronisation épiscopale de Mgr Luc Meyer, samedi dernier. Centre Presse Aveyron - Mathieu Roualdès
Publié le , mis à jour

L'antenne aveyronnaise de La France Insoumise dénonce la présence de Stéphane Mazars, député LREM, lors de l'intronisation épiscopale de Mgr Luc Meyer. 

Samedi dernier, plus de 2 000 personnes ont assisté à l'intronisation épiscopale du nouvel évêque Mgr Luc Meyer en la cathédrale de Rodez. Parmi la foule de fidèles, plusieurs hommes politiques. Le premier rang leur avait été réservé. Parmi lesquels Arnaud Viala, président du Département, Valérie-Michel Moreaux, préfète de l'Aveyron, Jean-Claude Anglars, sénateur, et deux députés LREM : Jean-François Rousset et Stéphane Mazars.

Passe d'armes sur les réseaux sociaux

Et la présence de ce dernier a semble-t-il dérangé ses adversaires politiques. Après quelques passes d'armes sur les réseaux sociaux, l'antenne aveyronnaise de La France Insoumise a dénoncé "une atteinte au principe de laïcité et un exemple de confusion des genres" dans un communiqué de presse ce mardi.

"Une communication politique enthousiaste"

"Nous respectons pleinement la portée de cet événement pour la communauté catholique. Pour autant, nous nous étonnons devant la présence de Stéphane Mazars en sa qualité de député à cette messe et surtout dénonçons vivement la communication politique enthousiaste qu’il en a faite, dépassant largement les limites de la neutralité. La laïcité repose en effet sur la séparation stricte entre les églises et l’Etat. Pour renforcer ce principe, la France Insoumise propose donc que les élus ne puissent plus se présenter dans une cérémonie religieuse en leur qualité de représentant du peuple", écrivent encore les responsables LFI, particulièrement agacés par un post du député aveyronnais sur les réseaux sociaux relatant cette intronisation épiscopale.

"Rien à voir avec l'affirmation du principe de laïcité"

Ce dernier louait "un moment d’une remarquable rareté" et "fort en émotions". Avant de répondre, sans détour, aux attaques : "C’était une cérémonie d’ordination et les élus comme d’ailleurs le représentant de l’Etat (je rappelle que le ministre de l’Intérieur est aussi le ministre des cultes) étaient naturellement conviés. Rien à voir avec l’affirmation du principe de laïcité. D’ailleurs à ce propos, la famille politique de LFI a bien été absente pour voter il y a quelques mois la loi contre les séparatismes portée par la majorité !"

En 2021, lors de l'examen de la loi sur les séparatismes, la participation des élus aux cérémonies religieuses avait déjà été mise en débat, les élus LFI et leur leader Jean-Luc Mélenchon souhaitant les proscrire hors exceptions : obsèques ou cérémonies suivant des attentats. Et si l'amendement proposé par les élus de gauche n'avait pas été adopté, l'ancien président de l'Assemblée nationale François de Rugy avait rappelé que "lorsque les élus participent à des cérémonies religieuses de façon officielle en tant que représentants des pouvoirs publics, ils sont soumis à l’obligation de neutralité".

L'immobilier à Rodez

680 €

SECTEUR BOURRAN : Venez découvrir ce superbe T3 neuf dans une résidence au [...]

156 €

Vous résidez à RODEZ et vous souhaitez stationner votre voiture à l'abri ou[...]

340 €

T1 avec garage; 3ème étage Entrée avec placard, pièce principale, cuisine ([...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez