Faux chantage à la webcam et vraie escroquerie : attention à cette arnaque qui sévit à nouveau sur internet

  • C'est l'une des arnaques les plus répandues sur le web.
    C'est l'une des arnaques les plus répandues sur le web. Illustration - Pixabay
  • Les escrocs tentent de se faire passer pour des faux policiers ou gendarmes.
    Les escrocs tentent de se faire passer pour des faux policiers ou gendarmes. Capture d'écran Twitter - Plateforme CyberMalveillance
Publié le

Une arnaque très répandue fait son son retour en cette rentrée : le chantage à la webcam visant à faire croire aux internautes qu'ils ont été piégés sur un site pornographique pour leur extorquer de l'argent. 

Chantage à la vidéo compromettante, diffusion de photos intimes, ce type d’arnaque basptisée la "sextorsion" sévit à nouveau sur la toile. Attention à la recrudescence du chantage à la webcam. Elle fait d'ailleurs partie des plus répandues sur internet avec l'arnaque au SMS et faux colis. Depuis le début de la rentrée, la plateforme de l'Etat dédiée à la lutte contre la cybermalveillance enregistre une hausse massive des consultations de la page dédiée à cette escroquerie sur le site du gouvernement

Recrudescence

C'est d'ailleurs ce qu'a indiqué le directeur général, Jérôme Notin, sur son compte Twitter, mardi 20 septembre. Très répandue, cette arnaque vise à menacer les victimes de révéler à leur entourage qu'elles ont été prises en flagrant délit de consultation de site pornographique ou pédopornographique pour les inciter à régler une coquette somme d'argent.

"Vous avez visité un site porno" ou "Vous avez été filmé en train de regarder un film porno", c'est par ce genre de message que la victime est approchée. Un coup de bluff dont ont été déjà victimes des milliers de personnes.

Le mode opératoire

Comme le rappelle RTL, cette arnaque peut prendre plusieurs formes. Soit, un message est directement envoyé sur la boîte mail de la victime lui indiquant qu'elle a visité un site à caractère illégal et se retrouve menacée de les voir diffuser à tous les contacts.

Autre chiffre très intéressant : 868 289 vues de la page en - 1 an sur l'arnaque "brigade de protection des mineurs", très bien référencée dans les moteurs de recherches. On peut donc penser que beaucoup beaucoup de gens ont reçu ce message d'hameçonnage https://t.co/BWY1sqVaDE

— Jérôme Notin (@JeromeNotin) September 20, 2022

Soit, elle peut prendre aussi la forme d'une fausse convocation de la brigade de protection des mineurs. De manière régulière, les autorités mettent en garde contre ces escroqueries qui ne doivent en aucun cas donner lieu à une réponse ou au paiement d'une somme d'argent, car leurs auteurs ne disposent généralement d'aucun enregistrement compromettant pour les victimes. 

Mais avec, à chaque fois, un seul et même but : convaincre de payer une somme importante en euros, cryptomonnaies ou encore en coupon PCS, en échange d’une prétendue suppression des images compromettantes comme l'explique BFM.

Que faire si vous êtes victime ?

Surtout ne jamais payer mais signaler immédiatement le message sur Pharos, la plateforme du ministère de l'Intérieur chargée de traquer les contenus illicites sur Internet ou sur la plateforme CyberMalveillance

Une tentative d'extorsion qui coûte cher

Cette escroquerie est punie de 7 ans de prison et 100 000 € d’amende un simple mail anonyme, ou un message imitant celui des forces de l’ordre, pour effrayer la victime.

L'immobilier à Rodez

368 €

Entrée, cuisine avec placards, hotte, frigo, plaques, séjour, chambre, sall[...]

370 €

Une pièce principale (placard) avec coin cuisine (frigo, 2 feux électriques[...]

588 €

TRES GRAND APPARTEMENT TYPE 3 AU 1ER ETAGE EN PLEIN CENTRE VILLE AVEC CHARM[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez