Aveyron : à la tête de la maison Marie Mas, la Sévéragaise Marie Cabirou met de la magie dans ses bijoux

Publié le

D’une passion transmise par sa grand-mère maternelle est née, en 2017, la marque Marie Mas, créée et portée par l’Aveyronnaise Marie Cabirou. Une jeune femme que rien ne semble arrêter.

Elle aurait pu intégrer de grandes maisons telles que Dior, Sonia Rykiel, Christian Lacroix mais la jeune créatrice Marie Cabirou a choisi de développer sa propre marque.

Originaire de Sévérac-le-Château où elle est scolarisée à l’école et au collège, la jeune fille, née à Rodez en 1989, rejoint ensuite l’internat du lycée ruthénois François-d’Estaing qu’elle quitte, bac option Arts appliqués en poche, en juin 2007. Dès septembre, c’est le départ pour la capitale où elle sera logée durant trois ans à l’Oustal. Elle intègre alors la prestigieuse école Duperré où elle obtient, en 2009, le diplôme des métiers d’art en textile, spécialité tapisserie, structure textile. Et une licence professionnelle Design de mode, option accessoires, l’année suivante.

Dans son showroom de la rue de Richelieu à Paris.
Dans son showroom de la rue de Richelieu à Paris. Reproduction - L’Aveyronnais

Déjà sa voie se dessine. "Je commence alors à travailler le métal et les volumes", note Marie Cabirou qui achève ses études à l’Institut français de la mode avec un master en design d’accessoires en juin 2012.

Dans le grand bain de la mode

De nombreux stages, notamment chez des stylistes pour lesquels elle crée des bijoux, ponctuent sa formation. "Cela m’a permis de voir comment ça fonctionne dans le monde du travail, de me confronter à la réalité de l’après-école", avance la jeune créatrice. Elle alterne les grandes structures et les plus petites avec déjà dans l’idée de créer sa propre marque.

Dès octobre 2012, elle intègre la prestigieuse maison Christian Dior Couture, sous la direction de Raf Simons, en tant que styliste bijoux où elle parfait son art.

"Le mouvement donne un côté magique", note la jeune créatrice.
"Le mouvement donne un côté magique", note la jeune créatrice. Reproduction - L’Aveyronnais

Elle lance, suit et corrige des prototypes avec les usines. Elle travaille avec des orfèvres, utilise des pierres semi-précieuses et développe de nouveaux matériaux. Elle suit et met au point les bijoux pendant les essayages juste avant les défilés…

Trois années intenses – "C’était une chance d’être jeune et de ne pas avoir de charge de famille" – où elle apprend beaucoup. "Ça m’a vraiment enrichie."

"Le mouvement donne un côté magique", note la jeune créatrice.
"Le mouvement donne un côté magique", note la jeune créatrice. Reproduction - L’Aveyronnais

Forte de cette solide expérience, l’Aveyronnaise décide de se lancer à son compte. Elle fonde en 2015 sa propre marque de joaillerie et haute joaillerie : ce sera Marie Mas, en hommage Henriette Mas, sa grand-mère maternelle. "C’est elle qui m’a appris à fabriquer, qui m’a donné envie de créer et de faire ce métier-là", se souvient-elle.

 

 

Directrice artistique, elle dessine des bijoux "qui prennent vie, qui se transforment et évoluent selon les mouvements de la personne qui les porte".

 

"J’ai toujours été obsédée par le mouvement", avoue-t-elle. "Ça donne un côté magique. Je veux que la cliente lance un grand 'wouah' quand elle découvre son bijou ! Parce que finalement, le bijou, ça ne sert qu’à faire rêver et rendre heureuse la personne qui le porte." Telle est la philosophie de Marie Cabirou qui semble lui réussir puisque sa "petite" maison de joaillerie et de haute joaillerie connaît un fort succès, y compris à l’international.

"Le mouvement donne un côté magique", note la jeune créatrice.
"Le mouvement donne un côté magique", note la jeune créatrice. Reproduction - L’Aveyronnais

 

Clientèle internationale

Elle avait d’ailleurs été distinguée dès 2013 quand elle créait pour Christian Dior Couture, finaliste cette année-là de l’International talent support, en Italie, dans la catégorie bijoux. Finaliste aussi, cette fois pour Marie Mas, au Next Now (fine jewelry) de New York en 2017 et nominée dans la catégorie innovation au Jewelry design award en 2017-2018 à Las Vegas.

Et la clientèle venue de Singapour, du Moyen-Orient, des États-Unis... et bien sûr de Paris et d’ailleurs en France, qui défile dans son showroom du XVe arrondissement de la capitale, vient confirmer, s’il en était besoin, que les créations de Marie Cabirou, originales autant qu’uniques, séduisent de nombreuses personnes…

"Le mouvement donne un côté magique", note la jeune créatrice.
"Le mouvement donne un côté magique", note la jeune créatrice. Reproduction - L’Aveyronnais

 

Et l’avenir ? "On est une petite marque, à petite échelle. On doit se battre tous les jours pour se faire connaître", reconnaît la jeune Aveyronnaise qui travaille aussi beaucoup grâce à internet. "Mais je ne veux pas grandir trop vite. Et surtout, je veux continuer à faire ce que j’aime tout en développant des partenariats avec des boutiques et des distributeurs."

 

"Et il n’est pas interdit qu’un jour je dessine des sacs, des lampes… Je trouve que c’est génial, aussi, de travailler sur un autre produit que le bijou."

Si Marie Cabirou n’envisage pas de venir s’installer en Aveyron – "un peu loin de tout" alors que "Paris est incontournable pour la visibilité" – elle apprécie toujours de retrouver son département natal, deux à trois semaines par an et profite quelquefois du télétravail pour prolonger son séjour.

Marie Mas, joaillerie et haute joaillerie : 41, rue de Richelieu – 75001 Paris www.mariemas.com
Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Emmanuel Pons
Voir les commentaires
L'immobilier à Sévérac D'aveyron

97000 €

Venez découvrir cette maison de village de 117 m² env, en plein cœur de la [...]

49500 €

Dans un immeuble ayant été rénové très récemment (chaufferie, isolation par[...]

15000 €

Cette maison médiévale sur 3 niveaux, vous offre l'opportunité de réaliser [...]

Toutes les annonces immobilières de Sévérac D'aveyron
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?