Cette start-up indienne transforme vos paquets de chips en… sacs à main

  • EcoKaari conçoit des sacs à partir d'emballages, dont des paquets de chips ou de nouilles instantanées. EcoKaari conçoit des sacs à partir d'emballages, dont des paquets de chips ou de nouilles instantanées.
    EcoKaari conçoit des sacs à partir d'emballages, dont des paquets de chips ou de nouilles instantanées. Circular Design India / Instagram
Publié le

(ETX Daily Up) - Les déchets, c'est l'avenir. Les marques se succèdent aujourd'hui pour tenter de valoriser cette matière première jusqu'alors ignorée, si ce n'est bafouée, en la transformant en de nouveaux produits hautement désirables. C'est le cas de la start-up indienne EcoKaari qui collecte toutes sortes d'emballages plastique pour créer des sacs à main uniques, selon des techniques artisanales ancestrales.

Faire rimer environnement avec artisanat. C'est le challenge que s'est lancé Nandan Bhat, fondateur de la start-up EcoKaari, basée à Pune en Inde, qui collecte des déchets, voués à polluer les terres et océans, pour les transformer en sacs à main en tout genre. Contraction des mots 'Eco' pour 'écologique', et 'Kaari' pour 'Kaarigar', qui signifie 'artisan', cette entreprise sociale entend préserver l'environnement en revalorisant les déchets tout en mettant en lumière le travail des artisans indiens, dont des femmes et des jeunes issus de milieux modestes.

"Notre nom représente la relation entre les artisans et l'environnement, qui sont tous deux interconnectés et interdépendants. L'héritage artisanal de l'Inde s'est toujours inspiré de l'environnement, et la Terre Mère a toujours fait partie intégrante de nos vies. Depuis des millénaires, nos techniques artisanales ont toujours cru au recyclage, à l'optimisation des matériaux et à la réduction des déchets", peut-on lire sur son e-shop.

Pour y parvenir, la start-up s'est associée à des organismes de collecte des déchets, ainsi qu'à des commerçants, pour récupérer sa nouvelle matière de prédilection. Les déchets, ressources (bien trop) inépuisables, proviennent également de dons effectués par le public, qu'il s'agisse de sacs plastique, d'emballages de cookies, de chips, de nouilles instantanées, ou de lessive, de papier cadeau, voire même de bandes de vieilles cassettes audio et vidéo. Le tout est ensuite désinfecté et séché, puis coupé manuellement en bandes, et upcyclé et tissé via des outils traditionnels, dont la charkha, une sorte de rouet indien. Ne reste plus qu'à créer les sacs et autres produits de la marque à partir de ces tissus tout juste filés.

Des sacs à main aux portefeuilles en passant par les tote bags et couvertures de livres, tous les produits proposés sur l'e-shop - dont la plupart sont 'sold-out' ('épuisés'), victimes de leur succès - ont été conçus à la main par des artisans à partir de déchets en tout genre. Un réel engagement environnemental et social, qui permet également à de nombreux artisans d'exercer leur savoir-faire dans de parfaites conditions. Dans un souci de cohérence, EcoKaari s'engage également à améliorer le cycle de vie des produits en les réparant gratuitement, et à reprendre les sacs en fin de vie pour les remettre dans la boucle, ou les détruire de manière responsable.

Dans une interview accordée à Business Insider India, Nandan Bhat a fait savoir qu'en un an, la marque avait recyclé près de 1,7 million de sacs en plastique et d'emballages, tablant sur plus de 4,7 millions de sacs et d'emballages pour le prochain exercice.


ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?