Législatives en Italie : qui est Giorgia Meloni, la candidate d'extrême-droite arrivée en tête des élections

  • La candidate d'extrême-droite revendique sa victoire à la tête du prochain gouvernement italien.
    La candidate d'extrême-droite revendique sa victoire à la tête du prochain gouvernement italien. Illustration - Pixabay
Publié le

Giorgia Meloni, candidate du parti d’extrême droite Fratelli d'Italia (Frères d'Italie), a remporté les élections législatives dimanche en Italie. La coalition de droite a récolté 44 % des suffrages.

Présidente du parti Frères d'Italie et figure montante de l'extrême-droite, Giorgia Meloni est arrivée en tête aux législatives de ce dimanche et a revendiqué la direction du prochain gouvernement. Elle deviendrait ainsi la première femme à diriger l'Italie. 

Élue députée à 29 ans

En 2006, elle est à peine âgée de 29 ans lorsqu'elle est élue députée dans le Latium lors des élections générales. Dès lors, Giorgia Meloni, aujourd'hui âgée de 45 ans, voit sa carrière politique suivre une ascendance fulgurante. En 2008, elle entre dans le gouvernement de Silvio Berlusconi en tant que ministre de la Jeunesse et devient la plus jeune ministre de l'histoire du pays.

Avant cela, dès l'âge de 15 ans, elle avait rejoint l'organisation de la jeunesse du Mouvement social italien (MSI), formation néofasciste fondée par des partisans de Benito Mussolini, comme l'expliquent Les Echos.  

En 2012, elle fonde son parti les Frères d'Italie

En 2012, elle co-fonde son parti politique actuel, les Frères d'Italie dont elle est la présidente depuis 2014. La coalition de droite qu'elle forme avec l'autre parti d'extrême droite, la Ligue de Matteo Salvini, a récolté 44 % des suffrages, ce dimanche 25 septembre, selon des résultats encore partiels comme le rapportent nos confrères de La Dépêche du Midi.

Ma almeno je posso menà? https://t.co/IYNBoW4gKH

— Gorgia Melloni (@GorgiaMelloni) September 26, 2022

Elle contrôle son image chez les voisins européens

Un succès pour cette femme politique soucieuse de l'image de son parti, y compris à l'étranger. Pour preuve, une vidéo diffusée sur YouTube en 2018, où elle parlait, en français, en anglais et en espagnol, certaines de ses idées politiques au cours de la dernière campagne, détaille BFM.

Depuis les dernières législatives de 2018, Fratelli d'Italia s'est imposé comme la principale alternative, passant de 4,3 % à un quart des voix, selon les premières projections, devenant ainsi le premier parti de la péninsule.

Cette Romaine qui, alors qu'elle n'était encore qu'une jeune militante disait admirer Mussolini, est parvenue à "dédiaboliser" son image au fil des ans modérant ses prises de position sur un certain nombre de dossiers, notamment sur l'Union européenne.

"Un message clair"

"Les Italiens ont envoyé un message clair en faveur d'un gouvernement de droite dirigé par Fratelli d'Italia", a déclaré Meloni lors d'une brève allocution à la presse à Rome. "Nous gouvernerons pour tous" les Italiens, a-t-elle promis. 

Centre Presse Aveyron