Lozère : des lacrymogènes contre les éleveurs qui voulaient s'inviter au comité Grands prédateurs de Mende

  • Les agriculteurs voulaient s'inviter au comité Grands prédateurs.
    Les agriculteurs voulaient s'inviter au comité Grands prédateurs. Midi Libre - Célian Guignard
Publié le

Les agriculteurs lozériens et aveyronnais manifestaient ce lundi 26 septembre à Mende pour obtenir un élargissement du droit de tirer le loup.

Ils en ont assez des attaques de loup. A l'appel de la FDSEA et des JA de Lozère, les agriculteurs de Lozère, rejoints par des agriculteurs aveyronnais concernés par ces attaques et des membres de la Coordination rurale et des sympathisants, se sont installés sur la place du Foirail de Mende ce lundi 26 septembre en début d'après-midi, en marge du comité Grands prédateurs qui se réunissait non loin de là, à l'espace Evénements Geroges-Frêche. En tout près de 200 agriculteurs et une vingtaine de tracteurs qui ont bloqué la place, raconte l'édition lozérienne de Midi Libre.  Ce comité doit prendre une série de mesures sur la gestion de la population de loups, précise France Bleu

Vers 16h30, les agriculteurs, qui réclament un élargissement des tirs de prélèvement après des attaques de loup répétées sur leurs troupeaux, ont tenté de s'inviter avec leurs brebis à la réunion de ce comité. La police est intervenue pour repousser les manifestants en utilisant des gaz lacrymogènes.

Les agriculteurs ont brûlé des pneus et d'autres matériaux au centre de la place du Foirail, bloquée par les tracteurs et inaccessible un temps pour les pompiers.

Peu avant 18 heures, le calme est revenu quelque pau, et le préfet de Lozère est venu s'adresser aux manifestants.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?