Parc des expos de Rodez : "J’ai annulé le marché des travaux", annonce Christian Teyssèdre

Abonnés
  • Les élus devront débattre de l’avenir de Malan.
    Les élus devront débattre de l’avenir de Malan. JAT
Publié le

Le président de Rodez agglomération a levé une partie du voile hier, lors de la séance communautaire, sur le sujet du parc des expos qui sera au menu du prochain conseil d’agglomération.

Avant même d’aborder le premier sujet à l’ordre du jour du conseil d’agglomération, ce mardi 27 septembre en fin de journée, le président Christian Teyssèdre est revenu sur les propos parus dans nos colonnes la veille, concernant la réalisation, ou pas, du parc des expos. Fustigeant notamment des propos "mensongers" de Sarah Vidal et Jean-Michel Cosson. Propos concernant une note inscrite à l’ordre du jour, la 44, à savoir un protocole transactionnel pour imprévision sur la zone du parc des expos. "Ce protocole concerne 2 % des travaux, au sud de la tranche 2" a expliqué Christian Teyssèdre. "Cela ne concerne pas le Parc des expos. Et la zone viabilisée est faite" s’est-il agacé. "Je conteste fondamentalement ce qui a été dit, j’en ai marre de lire n’importe quoi" a-t-il poursuivi.

Quelques heures auparavant, le président de l’agglomération avait d’ailleurs fait paraître un communiqué de presse où il se focalisait notamment sur la position de Sarah Vidal sur ce dossier. Toutefois, avant de clore ce propos liminaire, non ouvert au débat, Christian Teyssèdre a lâché, au fond, l’information qui était attendue : "J’ai annulé le marché des travaux ".

Après avoir signalé que le Parc des expos serait au menu du prochain conseil d’agglomération, Christian Teyssèdre a en effet dévoilé, répondant peu ou prou au flou planant sur sa réalisation, que "la commission d’appel d’offres a déjà délibéré et déclaré les offres inacceptables". Et d’enchaîner : "J’ai donc annulé le marché des travaux, cela veut dire ce que cela veut dire. Vous serez invités à débattre au prochain conseil d agglomération. Vous pourrez vous exprimer sur les conséquences…" Il appartient désormais aux élus de faire de ce débat un moment intéressant !

Un coût de plus en plus élevé

Il a d’ailleurs quelque peu commencé durant la séance communautaire. Le sujet du Parc des expos est en effet revenu sur la table à l’occasion d’une question concernant la programmation de l’amphithéâtre, qui ne ressemble plus à ce qu’elle a été. L’occasion pour Jean-Philippe Sadoul et Christian Teyssèdre de fustiger cette fois-ci "un double langage " à l’encontre de l’opposition. "D’un côté vous ne voulez pas du parc des expos et de l’autre, vous critiquez la programmation de l’amphithéâtre". Et d’expliquer qu’aujourd’hui, au regard du coût d’un spectacle et de la jauge limitée dans la salle ruthénoise, cela coûtait de plus en plus cher à la collectivité. Régine Taussat, élue en charge de ce dossier, a d’ailleurs affirmé que "l’agglomération avait fait le bon choix, au regard notamment de ce qu’il s’est passé lors de la crise sanitaire".

Mais d’ores et déjà, on relevait les prémices d’échanges qui pourraient être passionnants sur l’avenir de la zone de Malan.

La bonne dynamique de la maison de santé du Faubourg

Ce mardi, le conseil d’agglomération a invité le Dr Mourcia qui a porté entre autres la réalisation de la maison de santé du Faubourg à prendre la parole afin d’évoquer la dynamique engendrée. "Je remercie en premier lieu l’engagement sans faille des élus pour le soutien des professionnels de santé dans leur besoin de se réunir. En 18 mois, nous avons installé 6 médecins", faisait-il ainsi remarquer. Certes, il reste 5 000 patients ruthénois sans médecin référent "et cela crée une grosse pression sur le faubourg". Et le Dr Mourcia d’évoquer les projets de la maison de santé, avec une unité de soins non programmés et bientôt le développement d’un pôle neuromoteur autour du lien mère enfant. "Nous allons dégager deux places pour accueillir deux nouveaux médecins" précisait-il ainsi.Le président Christian Teyssèdre a souligné de son côté que la collectivité avait besoin de porteurs de projets pour développer la réalisation de maisons de santé, et qu’elle était prête à les soutenir dans tout le territoire.
Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Philippe Routhe
L'immobilier à Rodez

492 €

Une entrée avec placard penderie, séjour avec balcon, cuisine équipée avec [...]

505 €

A louer un appartement de type 3 à proximité du centre ville de Rodez, de L[...]

21 €

Emplacement de parking extérieur N°1 avec accès sécurisé sécurisé par porta[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez