Espalion : Maxime Cazes a toujours l’enduro dans les veines après le championnat 2022

  • La KTM 450 a encore fait la course aux avant-postes.
    La KTM 450 a encore fait la course aux avant-postes. Repro CPA
Publié le

Après le titre l’an passé, le sociétaire de Moto Nature d’Olt a réalisé, ce week-end dernier, un doublé historique à l’issue d’une dernière manche indécise à Brioude.

S’il s’est offert sa première moto (une petite Honda 125) à 16 ans avec le pécule d’un job d’été à faire des aligots dans un buron de l’Aubrac, Maxime a vraiment été rattrapé par la passion de la moto sur le tard. C’est en 2012, à 29 ans bien sonnés, qu’il s’achète "une vraie moto", une KTM 300 tout-terrain pour l’enduro. Après quelques sorties avec les copains, ce sera une première expérience en compétition sur l’Aveyronnaise Classic. Avec à la clé un honorable classement dans le top 100 sur plus de 600 concurrents. Pas mal pour un néophyte ! L’année suivante ce sera une place dans le top 60 et une passion grandissante.

Si bien qu’en 2014 le Nord-Aveyronnais va (pour découvrir) s’inscrire à une manche du championnat de France en N3. Ce sera déjà son premier point dès la deuxième journée. Une expérience qui l’amènera à s’engager pour le championnat de France 2015. Cette compétition compte 5 manches avec 2 courses par week-end.

Une belle aventure qui lui permet d’accrocher une étonnante 4e place au pied du podium au vu de son manque d’expérience. Regonflé à bloc, il repart pour la même aventure l’année suivante. Avec… le même résultat. Excellent mais frustrant !

Une nouvelle moto

2017 marque un tournant dans son parcours de compétiteur moto. Ce sera d’abord un nouvel engin plus puissant : une KTM 450 avec laquelle il va chercher une belle 7e place en N2. Déjà un petit exploit au regard du niveau des concurrents. Après une impasse en 2018 et 2019, une jambe cassée et l’arrivée du Covid, ce n’est que fin 2020 que le jeune vétéran va reprendre la compétition pour arracher dans une compétition réduite à deux épreuves, une deuxième marche du podium derrière son camarade de club Florent Vayssade.

Avec le retour de la pleine possession de ses moyens, ce sera la consécration avec le titre de champion de France vétéran la saison suivante en 2021. Une victoire haut la main avec 9 premières places sur 20 courses.

Un championnat 2022 très disputé

Le championnat 2022 s’est, comme toujours, déroulé en cinq épreuves. Ce sera au Luc en Provence dans le Var en avril, à Privas en Ardèche en mai, à Saint-Jean-d’Angély en Charentes Maritimes en mai (l’épreuve sera finalement annulée au dernier moment par arrêté préfectoral à cause de la canicule), à Boussac dans la Creuse en juillet et enfin à Brioude en Haute-Loire ce dernier week-end.

Une dernière manche à la veille de laquelle le tenant du titre (moto 801) Maxime Cazes pointait seulement à la quatrième place au classement provisoire. Deux dernières manches disputées "à fond" qui voyaient les deux sociétaires de Moto Nature d’Olt coiffer sur le fil leurs adversaires et réussir un doublé historique avec les deux premières marches du podium. Finalement, avec un total de 136 points Maxime devançait de deux petits points Florent et conservait son titre.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

95000 €

Dans un petit collectif situé à 2 min du CV , quartier du Foirail Nous prop[...]

294000 €

Ensemble immobilier implanté à 200m du centre-ville d'Espalion sur un terra[...]

295 €

ESPALION : Dans résidence récente jouissant de très bonnes prestations (pis[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?