Impôts 2023 : comment et jusqu'à quand pouvez-vous modifier l’avance versée en janvier ?

  • Vous avez jusqu’au 14 décembre pour procéder aux modifications.
    Vous avez jusqu’au 14 décembre pour procéder aux modifications. Repro CPA
Publié le

Une partie de certaines de vos dépenses va vous être remboursée au mois de janvier 2023. Comment modifier l'avance dont vous bénéficiez et jusqu'à quand pouvez-vous effectuer l'opération ?


 

Depuis la mise en place du prélèvement à la source, un mécanisme d’avance a été mis en place pour les crédits et les réductions d’impôt dit « récurrents » : par exemple, le crédit d’impôt accordé en contrepartie de l’emploi d’un salarié à domicile (pour le ménage, le repassage, le jardinage, etc.) ou d’une personne pour garder les enfants. Ou encore la réduction d’impôt pour dons aux œuvres, et les différentes réductions d’impôt prévues en faveur de l’investissement locatif (comme le dispositif Pinel).

La prochaine avance sera versée mi-janvier 2023. Elle concernera les réductions et les crédits d’impôt auxquelles vous pouvez prétendre pour les dépenses réalisées en 2022. Sauf que… l’administration fiscale ne peut pas connaître le montant des dépenses que vous avez réellement engagées tant que vous n’avez pas rempli votre déclaration de revenus de 2022 !

Une avance de 60 % versée en janvier 2023

Pour limiter les décalages de trésorerie, le fisc verse chaque année à la mi-janvier un acompte de 60 % pour les avantages fiscaux dits « récurrents », c’est-à-dire : le crédit d’impôt lié à l’emploi d’un salarié à domicile ; le crédit d’impôt pour les frais de garde des enfants de moins de 6 ans ; la réduction d’impôt pour les dépenses d’hébergement d’un proche en Ehpad ; les réductions d’impôt en faveur de l’investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, Censi-Bouvard, Outre-mer) ; la réduction d’impôt en faveur des dons aux œuvres et partis politiques ; le crédit d’impôt pour cotisations syndicales.

L’avance de 60 %, qui sera versée par virement en janvier 2023, sera calculée sur la base des réductions/crédits d’impôts portés sur la déclaration de revenus 2021 déposée au printemps dernier et le solde, versé durant l’été 2022, sera calculé sur la base de la déclaration de revenus 2022 déposée au printemps 2023.

Problème, si vos dépenses ouvrant droit à des réductions ou crédits d’impôt « récurrents » ont diminué ou cessé en 2022 – vous n’employez plus de salarié à domicile, par exemple –, vous aurez un trop perçu à rembourser en septembre 2023. Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, vous pouvez demander à ne pas recevoir l’avance de 60 % en janvier 2023, ou à recevoir une somme moins importante.

Comment moduler ou annuler le versement de l’avance ?

Pour cela, vous devez vous connecter à votre espace particulier sur le site Impots.gouv.fr et vous rendre à la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source » située dans la barre de menu en haut de la page et cliquer sur « Gérer vos avances de réductions et crédits d’impôt ».

Vous pourrez alors : renoncer au versement de l’avance de janvier 2023 ; diminuer le montant de l’avance ; conserver le montant de l’avance en l’état. Dans ce cas, vous n’avez aucune démarche à effectuer.

Jusqu'à quand peut-on effectuer la modification ?

Vous avez jusqu’au 14 décembre pour effectuer l’opération. Attention, si vous avez droit pour la première fois à ces avantages fiscaux au titre de vos dépenses effectuées en 2022, vous ne recevrez aucun acompte en janvier 2023. L’ensemble des réductions et/ou crédits d’impôt vous sera versé durant l’été 2023 et un acompte vous sera versé en janvier 2024 sur la base de votre déclaration de revenus 2022.

Le montant minimal de l'avance est de 8 €. En dessous de ce seuil, elle n’est pas versée.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?