La K-pop règne désormais en maître sur la planète mode

  • Jisoo à l'occasion du défilé Dior printemps-été 2023 à Paris.
    Jisoo à l'occasion du défilé Dior printemps-été 2023 à Paris. sooyaaa__ / Instagram
  • Sana au défilé Prada printemps-été 2023 à l'occasion de la Fashion Week de Milan. Sana au défilé Prada printemps-été 2023 à l'occasion de la Fashion Week de Milan.
    Sana au défilé Prada printemps-été 2023 à l'occasion de la Fashion Week de Milan. m.by__sana / Instagram
Publié le

(ETX Daily Up) - La mode vibre au rythme de la K-pop. Il ne se passe plus une journée sans découvrir que l'un des groupes phares de ce genre musical tout droit venu de Corée du Sud est devenu l'ambassadeur, le partenaire, voire même la porte d'entrée dans le métavers des géants du luxe. Leur puissante force de frappe, associée à leur style ultra sophistiqué, font de ces artistes de la K-pop les nouvelles stars incontestables - et incontestées - de la mode.

Elles s'appellent Sana, Jisoo, Rosé, et Lily, et créent l'hystérie à chacune de leur apparition en Europe, en Asie, ou aux Etats-Unis. Ce sont les stars des nombreux girls bands de K-pop, dont la popularité ne cesse de croître chaque année. Au-delà de leurs performances musicales, leur style unique et ultra travaillé fait l'unanimité sur les réseaux sociaux, au point de susciter depuis des mois la convoitise des plus grandes maisons de mode. Résultat, les groupes de K-pop, plus attendus encore que les créateurs eux-mêmes, règnent désormais en maîtres sur la fashion sphère, comme sur les fashion weeks, où elles dominent le front row.

Des ambassadrices de choix

Quelle maison de luxe n'a pas tenté de s'offrir les services d'une star de la K-pop au cours des derniers mois ? En cherchant bien, il doit y en avoir, mais, reconnaissons-le, elles doivent se compter sur les doigts de la main. Il faut dire que les dizaines de millions d'abonnés de ces artistes adulées par les nouvelles générations, sont autant de clients potentiels pour les mastodontes du luxe qui ne lésinent pas sur les moyens pour attirer l'attention de la très exigeante Gen Z.

En pleine Fashion Week de Paris, Loewe a annoncé avoir enrôlé le groupe sud-coréen Nmixx en tant que nouvel ambassadeur mondial. Tandis que la plupart des marques se sont assuré les services d'un membre de ces girls bands, la maison pilotée par Jonathan Anderson frappe un grand coup en s'offrant pas moins de sept stars de la K-pop, à savoir Lily, Haewon, Sullyoon, Jinni, Bae, Jiwoo et Kyujin. Et ce n'est bien évidemment pas la seule marque de luxe à avoir misé sur la popularité du genre musical pour toucher ses cibles de prédilection.


Rosé, l'une des stars du groupe Blackpink, est aujourd'hui l'ambassadrice mondiale du joaillier Tiffany & Co., et sa proximité avec l'industrie de la mode laisse à penser qu'elle pourrait rapidement devenir le visage d'une autre maison de renommée mondiale. Elle n'est d'ailleurs pas passée inaperçue en front row du défilé Saint Laurent en ouverture de la Fashion Week de Paris. Autre membre du groupe phénomène Blackpink, Jisoo est quant à elle l'égérie des maisons Cartier et Dior, faisant sensation à chacun des défilés de la maison française. La jeune femme a même éclipsé les autres invités - ou presque - lors de la présentation de la collection printemps-été 2023 de Dior dans les jardins des Tuileries à Paris. Et que dire de Sana, membre du groupe Twice, qui a fait déplacer les foules au défilé Prada à Milan. Un succès qui ne semble pas près de s'éteindre.

Une porte d'entrée pour le métavers

L'industrie du luxe ne se contente pas de faire des artistes de la K-pop ses nouveaux ambassadeurs de choix, les convoitant également pour accompagner ses percées dans le métavers qui, ô surprise, est le terrain de jeux de la même génération qui adule les girls bands sud-coréens. A la rentrée, Bulgari a fait ses premiers pas dans le métavers Zepeto avec un pop-up virtuel, entre la boutique éphémère et le café virtuel, avec le soutien de Lisa, elle aussi membre du groupe Blackpink. Une nouvelle initiative qui témoigne de l'hégémonie de la K-pop sur la planète mode.

Quelques jours plus tard, c'est Weinsanto qui s'est engouffré dans la brèche du métavers avec le lancement de ses premiers NFT en partenariat avec le groupe de K-pop Lightsum. Le créateur Victor Weinsanto a imaginé des looks virtuels pour les huit membres du girls band, qui ont été dévoilés pendant la Fashion Week de Paris. Si l'on considère que tout ce que touchent les stars de la K-pop se transforme en or, ces NFT devraient eux aussi s'arracher comme des petits pains.


Et comme si cela ne suffisait pas, le style de ces chanteuses - et danseuses - sud-coréennes inspire également nombre de créateurs à travers le monde. En témoigne le grand retour du vestiaire preppy à la rentrée. Jupes plissées, cravates, bérets, mocassins, parmi les pièces privilégiées par les membres de ces groupes, comptent a fortiori parmi les pièces stars de la saison. Et le règne de la K-pop ne fait que commencer.

ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?