Conseil municipal de Rodez : l'épilogue d'une semaine tendue

Abonnés
  • Le conseil municipal s'est tenu vendredi soir à Rodez.
    Le conseil municipal s'est tenu vendredi soir à Rodez. Centre Presse - Mathieu Roualdès
Publié le

Vendredi soir, le conseil municipal a conclu une semaine de rentrée politique riche et particulièrement accrochée sur le Piton.

Serait-ce déjà les prémices de 2026 ? Si la rentrée politique promet d’être particulièrement tendue au niveau national, elle l’est également au niveau local. Chacun tente d’avancer ses pions sur l’échiquier. Et d’exister face à la majorité et à Christian Teyssèdre.

Sur fond d’abandon du projet de parc des expositions, le début de semaine a été marqué par plusieurs passes d’armes entre celui-ci et son ancienne première adjointe, Sarah Vidal, jusqu’à s’afficher sur les réseaux sociaux de la Ville. Ce vendredi, quelques heures avant le conseil municipal, les quatre élus de Rodez Citoyen tenaient un point presse. « La guerre fratricide entre Teyssèdre et Vidal est devenue une attraction depuis six mois. Ces gens-là ne pensent pas à la ville et n’ont pas fini de dégoûter tout le monde de la politique », ont-ils regretté, las de « lire dans les journaux et sur les réseaux les sorties d’un camp ou de l’autre, n’hésitant pas à reprendre notre programme de 2020 ! ».

A lire aussi : Christian Teyssèdre : "À 27 millions d'euros, le parc des expos n'était plus réalisable" à Rodez

Ne restait qu’un bloc, silencieux : la droite. On se demandait presque si elle n’allait pas se laisser distancer dans ce billard à trois bandes… Mais c’était sans compter sur Anne-Sophie Monestier !

Un faible ordre du jour

À peine le conseil municipal de ce vendredi était-il lancé que l’élue pointait du doigt « le trop grand nombre de procédures judiciaires intentées à la Ville et payées au frais des contribuables ». « On sait très bien que les frais d’avocats ne sont pas donnés ! », appuyait encore… l’avocate, d’un ton ferme. Une fonction de l’opposante que Christian Teyssèdre n’a pas hésité à rappeler dans sa réponse : « C’est surprenant de votre part cette réaction. Sur la plupart des procédures, face à Station A, à Carrefour Contact, nous avons eu gain de cause et ils sont condamnés à nous verser des indemnités ! Et je tiens à préciser que ce n’est pas la Ville qui intente des procès ». Entre les deux, la tension était palpable. Et on se disait que ce conseil avait tous les ingrédients pour devenir une véritable poudrière… Mais le manque de sujets forts à l’ordre du jour a rapidement calmé les esprits. Pour finalement laisser davantage de place au fond qu’à la forme.

Plus qu’une voie rue Planard ?

On peut notamment citer la piste cyclable avenue Victor-Hugo ? Rodez Citoyen et son élue Iléana Bertau ont regretté qu’elle ne soit toujours pas réalisée, l’adjoint Christophe Lauras a répondu que cela serait fait dans les prochains mois.. Avant que Christian Teyssèdre ne lui coupe l’herbe sous le pied avec une autre annonce : la rue Planard devrait passer de deux à une seule voie. « C’est une question de sécurité car c’est un véritable miracle qu’il n’y ait pas eu de drames dans cette descente. Un jour ou l’autre, il y aurait eu un accident devant la crèche si on laisse comme cela », a argumenté le maire, rappelant que le centre-ville était désormais sous le régime du 30 km/h, voire 20 km/h sur certaines artères.

La prolifération des punaises de lit dans un immeuble à Gourgan, le retard sur la mise en place du conseil des jeunes et des seniors ou encore l’arrosage du jardin public cet été avec de l’eau de récupération ont animé les derniers débats. Dans le calme, ou presque. Avant que l’adjointe Monique Bultel-Herment ne s’énerve à l’encontre de Jean-Michel Cosson lors d’une dernière question sur la diffusion de la coupe du monde de football (lire ci-dessus)… Histoire de rappeler à ceux qui en doutaient encore que dans ce conseil, il n’y a plus vraiment d’amis. Et qu’à l’instar des futures élections présidentielles, les municipales de 2026 se préparent aussi. Personne, en tout cas, ne veut perdre du terrain dans cette perspective.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Mathieu Roualdès
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

129000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Rodez, R[...]

500 €

RODEZ HYPERCENTRE : Grand T2 comprenant hall d'entrée avec placard, cuisin[...]

50 €

Place de parking aérienne en location à Bourran.Disponible immédiatement.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?