Aveyron : à Rignac, le ferment du jus de pommes, c'est tout un art

  • Il faut beaucoup de bras pour presser les pommes et obtenir le jus.
    Il faut beaucoup de bras pour presser les pommes et obtenir le jus.
Publié le

Six particuliers ont amené leurs pommes au conservatoire de la Croix-Blanche et se sont joints à l’association locale des permanents Lætitia Faliez et Loïc Vincent.

Dès le matin, et tout au long de la journée, l’association Terre paysanne de Sylvain Dallet, à la baguette de cette opération, c’est 1,7 tonne de pommes qui a été passée par le broyeur, le pressoir mécanique, le pasteurisateur et l’embouteilleur : "Il faut en permanence deux personnes au broyeur, deux personnes au pressoir, une au pasteurisateur et deux autres à l’embouteilleur pour faire fonctionner l’ensemble" ont précisé les animateurs. Sans compter le maître d’œuvre qui supervise l’opération et la partie administrative qui consiste au pesage des fruits apportés, à leur répartition dans des seaux adéquats pour un meilleur versement dans le broyeur et le paiement du travail effectué ! Les règles de base avaient été respectées : les pommes doivent être propres et triées ; il ne faut pas les apporter en vrac ni stockées dans des sacs en plastique ou sacs d’engrais ; il faut prévoir des caisses, cageots, cartons pour ranger à l’issue du pressage les bouteilles qu’il faut maintenir couchées tant qu’elles sont chaudes. Autre principe qui relève de la solidarité et du fait du nombre de permanents : chacun doit participer au pressage des autres s’il veut de l’aide pour son pressage.

Trois utilisations

À la sortie du pressoir, il était possible de déguster le ferment du jus de pommes avec modération car, même si les avis divergent, il se dit qu’il serait plus efficace que certaines dragées ! En fin de journée, chacun est reparti avec le fruit de son produit.

Le résidu des pommes pressées a essentiellement trois utilisations : la fabrication de l’eau-de-vie, le compost pour les jardins, la nourriture pour les animaux et en particulier les vaches qui en raffolent.

Deux prochaines journées de pressage sont prévues : 12 et 26 octobre. Inscriptions au 05 65 64 47 29 ou au 06 09 72 51 45.

Renseignements : terrepaysanne@orange.fr

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rignac

34487 €

L'Agence l'Adresse immobilier vous propose à la vente pour un investissemen[...]

86500 €

Maison de Ville de Type 4 d'une surface de 80m² environ. La maison se situe[...]

165000 €

En exclusivité dans votre agence Bages Immobilier, cette coquette maison a [...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?