Quésaco : le vabbing, cette méthode beauté douteuse censée envoûter les hommes

  • Le vabbing fait des émules sur TikTok.
    Le vabbing fait des émules sur TikTok. Tharakorn / Getty Images
Publié le

(ETX Daily Up) - On croit toujours avoir tout vu sur TikTok, mais c'est sans compter sur l'imagination débordante, et un brin douteuse, de ses utilisateurs. La preuve avec le vabbing, une méthode consistant à se parfumer avec ses sécrétions vaginales qui fait des dizaines de milliers d'adeptes sur le réseau social chinois. Explications.

La naturalité s'impose depuis plusieurs années comme une tendance clé dans le secteur des cosmétiques, mais on ne pensait pas que le public pousserait le concept jusqu'au vabbing. Contraction des mots "vagin" et "dabbing" (tamponner en anglais), le vabbing est considéré par ses adeptes comme une astuce à mi-chemin entre la beauté et la séduction. Tout un programme. Et ce n'est rien de le dire. Il s'agit plus concrètement d'une technique consistant à réinventer l'art du parfumage, ultime touche glamour et raffinée d'une tenue, mais de la façon la plus naturelle qui soit.

Vous l'aurez compris, le vabbing ne nécessite pas de posséder le flacon iconique d'une fragrance qui le serait encore plus, mais de recourir à des substances naturelles pour se parfumer. Une sorte d'upcycling d'un nouveau genre dont on, précisons-le, se serait bien passé. Ce sont plus particulièrement les fluides corporels, dont les pertes et sécrétions vaginales, qui font ici office de parfum, à tamponner vous l'aurez compris derrière vos oreilles ou sur vos poignets, comme vous le feriez avec un parfum lambda. Pas très engageant, on l'accorde, et pourtant la tendance est devenue virale sur le réseau social chinois.

Les hashtags #vabbingtrend, #vabbingperfume, et #vabbingtiktok, cumulent à ce jour 22 millions, 16 millions, et près de 9 millions de vues sur le réseau social, respectivement. Des chiffres hallucinants qui témoignent d'un certain engouement pour cette technique d'un genre pourtant… contestable. Reste qu'une foule de vidéos sont destinées à critiquer, voire à railler, la méthode, qui cache en réalité une volonté de faire tomber les hommes - ou les femmes - comme des mouches. Vous avez dit cliché ?


Ce nouveau rituel permettrait, toujours selon ses adeptes, de faire tourner la tête de toutes les personnes croisées au cours de la journée ou de la nuit. En cause ? Les phéromones contenues dans ces fluides corporels. L'utilisatrice @jewlieah, dont la vidéo a été visionnée plus de 7 millions de fois, explique que cela a parfaitement fonctionné pour elle, et se réserve depuis le devoir de multiplier les vidéos sur le sujet en donnant quelques conseils d'usage à ses abonnés. Il serait donc préconisé de prendre une douche ou un bain avant de passer à l'acte, de se laver les mains avant et après, ou encore de ne pas recourir au vabbing en cas de menstruation. C'est dit.

Aucune étude ne prouve bien évidemment que les sécrétions vaginales ont le pouvoir d'attirer un potentiel partenaire. Les professionnels de santé, et en particulier les dermatologues, s'accordent toutefois à dire que, s'ils ne la recommandent pas, cette pratique ne représente aucun danger à condition de respecter rigoureusement les règles d'hygiène de base. Il faut surtout s'assurer de la bonne santé de son vagin, et notamment ne pas souffrir d'une quelconque infection.


ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?