Aveyron : pour Arnaud Viala, "les territoires ruraux n'ont pas les moyens d'accueillir et d'intégrer les migrants"

Publié le , mis à jour

Le président du Département était l'invité de CNews mardi 4 octobre.

"Migrants à la campagne : la réalité du terrain". Arnaud Viala, président du conseil départemental, était l'invité de Jean-Marc Morandini ce mardi matin sur CNews pour débattre sur ce sujet faisant référence aux propos d'Emmanuel Macron, jeudi 15 septembre, devant les préfets de France.

"Notre politique, aujourd’hui, est absurde, inefficace et inhumaine" en matière d’asile car elle "consiste à mettre des femmes et des hommes qui arrivent, qui sont dans la plus grande misère, dans les quartiers les plus pauvres", avait estimé le Président. Avant de plaider pour une meilleure répartition des étrangers sur le territoire français, notamment dans les "espaces ruraux, qui, eux, sont en train de perdre de la population". 

"On organise l'échec de l'intégration"

"Les territoires ruraux n'ont pas assez de moyens pour accueillir et intégrer ces populations", a répondu Arnaud Viala sur CNews, toujours membre des Républicains dans l'attente de la future élection du président du mouvement.

"Quand Valls a démantelé la jungle de Calais, il a envoyé ces gens dans les territoires. Sauf que nous n'avons pas les moyens de les accueillir donc ça tombe de plein fouet sur le dos des associations qui elles également ne peuvent plus faire face ! On organise l'échec de l'intégration de ces gens. Et c'est quand même choquant de parler comme ça des migrants, on ne parle pas d'objets qu'on déplace mais d'êtres humains... Soit l'Etat met en place des dispositifs avec des moyens derrière et de l'aide publique, soit il disperse la misère pour qu'elle se voie moins. C'est ce que j'entends quand il dit qu'il va envoyer des migrants dans les campagnes" a commenté le président du conseil départemental de l'Aveyron.

Avant que Jean-Marc Morandini ne lui demande si "le premier point n'est-il pas de les empêcher de venir ?". Réponse d'Arnaud Viala : "Bien entendu. On ne résout pas un problème national par ce type de mesures".

L'immobilier à Rodez

432 €

Séjour avec kitchenette (frigo, placards, hotte, plaques électriques) avec [...]

21 €

Emplacement de parking extérieur N°1 avec accès sécurisé sécurisé par porta[...]

370 €

Cet appartement situé à proximité du lycée Alexi Monteil et de diverses com[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez