Coupe du monde de rugby 2023 : l'Aveyronnais Claude Atcher révoqué de son poste de directeur général

  • La décision est tombée. L'Aveyronnais passé par le Gard a été révoqué lundi soir.
    La décision est tombée. L'Aveyronnais passé par le Gard a été révoqué lundi soir. Midi Libre - MICHAEL ESDOURRUBAILH
Publié le , mis à jour

L'Aveyronnais originaire de Sauclières, Claude Atcher, a été révoqué lundi 10 octobre dans la soirée dans sa qualité de directeur général de l'organisation de la coupe du monde de rugby 2023.

Le conseil d’administration du groupement d'intérêt général (GIP) a voté lundi 10 octobre la révocation de l'Aveyronnais Claude Atcher. Le directeur du GIP de la Coupe du monde de rugby avait été mis à pied à titre provisoire en août dernier par la ministre des Sport, Amélie Oudéa-Castera "pour pratiques managériales alarmantes".

Mis à pied d'abord à titre conservatoire

Cette affaire fait suite après des révélations par le journal "L'Equipe". Un rapport du comité d'éthique du GIP avait mis en avant des "pratiques managériales alarmantes altérant le fonctionnement de la structure" et relatait "l'état de souffrance d'un certain nombre de collaborateurs".

Rugby : Claude Atcher révoqué de son poste de directeur général de la Coupe du monde 2023https://t.co/537WxZtOoE pic.twitter.com/hYllMHeuUK

— franceinfo (@franceinfo) October 11, 2022

En suivant, la ministre avait diligenté trois enquêtes au sein de l’institution concernée, la première via le comité de déontologie, la seconde avec l’appui de l’inspection du travail et la troisième par le biais de l’inspection des finances. Comme le rappellent nos confrères, début septembre, nos confrères avaient déjà entériné la mise à pied à titre conservatoire de l'Aveyronnais. C'est Julien Collette, son ancien adjoint, qui lui a succédé.

De l'Aveyron au Gard en passant par le Racing-club

Avant d'être un homme d'affaires, l'homme a été joueur. Alors qu'il a découvert le rugby sur le tard, trois ans à peine plus tard, il intègre l'équipe de France, comme l'expliquait Midi Libre. Avant cela, Claude Atcher s'est formé au sein du centre de formation du Rugby-club nîmois fin 70. Quand il quitte le Gard, il regagne la capitale, au Racing-club de France (ex-Racing 92). 

Homme d'affaires originaire de l'Aveyron

Cet Aveyronnais âgé de 66 ans, est né à Sauclières. C'est à l'âge de 32 ans que Claude Atcher termine sa carrière de joueur. Ce fils de paysan devient un homme d'affaires. Il est à l'origine de plusieurs entreprises (Promosport Conseil, Score XV), et au cœur de nombreux comités d'organisation d'événements sportifs nationaux et internationaux.  

Alors qu'il est appelé par Bernard Lapasset, ex-président de la Fédération française de rugby, il mène dès 2003 la candidature de la coupe du monde 2007 obtenue par la France. C’est ensuite pour le compte du Japon qu’il obtient celle de 2019 avant la nomination de 2023, aux côtés de Bernard Laporte ou le Mondial féminin 2021. 

Jugé dans l'affaire Laporte-Altrad

Claude Atcher a comparu devant le tribunal correctionnel de Paris aux côtés de Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, Serge Simon, vice-président de la FFR, Mohed Altrad, président du Montpellier Hérault Rugby et Benoît Rover, associé depuis vingt ans de Claude Atcher.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?