Salles-la-Source : le film "Jean Delmas qui fait chanter les objets" projeté ce jeudi avec son réalisateur

  • Le fameux "rodet", la roue de moulin, que Jean Delmas avait lui-même récupéré en 1969 à la force du poignet, au fin fond d’une vallée du Ségala, près du village de La Vialette, sur la commune de Camjac.
    Le fameux "rodet", la roue de moulin, que Jean Delmas avait lui-même récupéré en 1969 à la force du poignet, au fin fond d’une vallée du Ségala, près du village de La Vialette, sur la commune de Camjac.
Publié le

Le Département de l’Aveyron propose une soirée exceptionnelle autour du film "Jean Delmas qui fait chanter les objets", en présence de Christine Presne, Vice-Présidente du Département, d’Yves Garric, réalisateur, et de Jean Delmas, fondateur du musée des arts et métiers traditionnels de Salles-la-Source.

Jean Delmas a été responsable des archives départementales de 1968 à 2008. Pour lui sa fonction n’était pas seulement de bien répertorier des documents, mais aussi des objets et des savoir-faire des hommes qui les utilisent et qui les font chanter avec le "biaïs" (bon sens inventif) dont font preuve toutes ces personnes. Le "biaïs" de Jean Delmas est à l’origine de l’actuel musée départemental des arts et métiers traditionnels de Salles-la-Source.

Du "biaïs" Yves Garric en a aussi. Voyant l’immense travail de Jean Delmas il lui a proposé de réaliser un film sur toutes ces collectes. C’est ce film "Jean Delmas, qui fait chanter les objets" qui sera projeté jeudi. Jean Delmas y raconte, avec humour et émotion, l’épopée souvent héroïque du sauvetage de quelques-uns des objets aujourd’hui présentés au musée.

C’est l’histoire de "la lisa", le traîneau tiré par un cheval qui servait aux travaux des champs ou amenait en hiver les villageois de l’Aubrac à la messe du dimanche, celle du rodet qui faisait tourner la roue du moulin de la Vialette, celle de l’abreuvoir en châtaignier dans lequel, pendant quatre siècles, des générations de vaches se sont désaltérées… Des aventures étonnantes qui permettent aujourd’hui aux visiteurs du musée de s’immerger dans la vie quotidienne et les métiers du Rouergue traditionnel.

Contacté, Jean Delmas explique ses motivations : "Ce musée est un conservatoire des arts et métiers du Rouergue. On y trouve des objets, des outils, des machines, dont l’homme s’est parfois servi depuis la nuit des temps, comme ces araires de bois du Causse ou du Ségala, ancêtres des charrues, ou ces bornhons, des ruches creusées dans des troncs d’arbres... Les outils, si on ne les sépare pas de leur contexte gardent la mémoire des gestes, des savoirs des métiers, de la vie de ceux qui nous ont précédés sur cette terre du Rouergue. Ils ont façonné nos ancêtres, donc nous qui sommes leurs descendants. Et puis, ils sont beaux ! Alors, oui, c’est bien de les faire parler."

Entrée gratuite à la salle des fêtes de Salles-la-Source, le 20 octobre à 20 h 30. Contact : 05 65 67 28 96.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?