Decazeville : face à la hausse des prix de l’énergie, la Ville contrainte à un emprunt

Abonnés
  • Les élus decazevillois vont jouer serré sur les finances.
    Les élus decazevillois vont jouer serré sur les finances. Myriam Albouy
Publié le

La question est venue lors du conseil municipal du mercredi 12 octobre dernier.

 

La situation économique actuelle, dont la conséquence est la dégradation rapide des comptes de la collectivité du fait de la hausse des dépenses liées à l’énergie, aux denrées alimentaires, à la masse salariale…  a un impact néfaste sur les taux d’intérêt bancaires. Par anticipation, il a été approuvé un nouvel emprunt de 1M € le plus rapidement possible avant que les taux fixes ne s’envolent. En effet, la commune ayant procédé à une consultation, il ressort que les taux de prêt se situent entre 2,6 % et 3,50 % selon la périodicité de remboursement. "Cet emprunt est supportable par la commune du fait de son endettement actuel et sera vraisemblablement le seul du mandat."

Le recours à l’emprunt permet de faire supporter la dépense liée principalement aux travaux de la cantine Jean Macé et aux Laminoirs (travaux tranche 1 et 2) sur 20 ans. Car au titre du déficit de la cuisine centrale, une constitution de provision semi-budgétaire a précédemment été votée à l’unanimité, à hauteur de 50 000 €.

Vers la sobriété

François Marty a expliqué "que l’emprunt sera mobilisable en plusieurs phases au fur et à mesure des besoins" et sans toutefois vouloir anticiper sur le débat d’orientation budgétaire 2023, l’exécutif proposera des économies à réaliser en termes de dépenses dans tous les secteurs d’activité de la commune et des investissements visant à minimiser les futures dépenses énergétiques.

À ce titre, des mesures expérimentales vont être mises en place pour aller plus loin dans la sobriété énergétique de la ville (réduction des éclairages publique en intensité ou coupures entre 20 heures et 6 heures sur certains lieux de la ville, poursuite et accélération des changements de mode d’éclairage en led moins consommatrice d’énergie…).

À l’issue de cette expérimentation et d’ici la fin de l’année, un plan énergie pourra être formalisé en bonne et due forme.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Myriam Albouy
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?