Naucelle. Aveyron : tous les Naucellois qui ont permis l’accueil de familles ukrainiennes sont mis à l’honneur

  • La Maison des Cent Vallées a permis de loger plusieurs familles ukrainiennes.
    La Maison des Cent Vallées a permis de loger plusieurs familles ukrainiennes. Photo - Centre Presse Aveyron
Publié le

Dès le début de la guerre en Ukraine, la commune de Naucelle et ses habitants se sont mobilisés pour accueillir des familles de réfugiés.
 

Quatre familles ukrainiennes, de fin mars à début octobre, ont logé à la maison des Cent Vallées de Naucelle, structure intercommunale. À ce jour, ces quatre familles ont fait le choix de repartir en Ukraine.

Une famille est restée

Aujourd’hui, sur la commune de Naucelle, une seule famille vit dans son appartement. La jeune femme travaille à La Naucelloise, entreprise de fabrication de tripous, et sa fille est scolarisée sur Naucelle.

Cet accompagnement n’aurait pu se faire sans les partenaires, les acteurs sociaux, les salariés de la commune, les bénévoles, et toutes les personnes qui sont restées anonymes.

La maire, les adjoints, les élus, les membres de la commission sociale tiennent à remercier l’organisme Soliha, tout particulièrement, Amélie Blanc qui a été en étroite collaboration avec Régine Sudres et Muriel Stodel, conseillères municipales et marraines des familles, pour toutes les démarches administratives en lien avec la Préfecture et autres organismes (CAF, Crédit Agricole).

Mais aussi Laurence Garcia, animatrice familles et toute l’équipe (agents et bénévoles) du centre social et culturel du Pays Ségali qui ont œuvré pour l’organisation et veillé à ce que ces familles ne manquent de rien, tant pour le matériel, que pour leurs besoins quotidiens ; les enseignantes pour donner encore aujourd’hui les cours de français ; le Secours catholique, les Restos du cœur, la Banque alimentaire.

Mais aussi aux personnels de la mairie pour toutes les démarches liées à la scolarisation des enfants et autres. Philippe Laffitte, agent de Pays Ségali, pour sa disponibilité, sans oublier Véronika Chumanova qui a pu, à plusieurs reprises, faire des traductions. La commune souhaite également témoigner toute sa sympathie à toutes les familles naucelloises qui ont répondu présent pour accueillir des familles à leurs domiciles.

Centre Presse Aveyron