Le comité de jumelage de retour d’Italie

  • De belles visites se sont succédé pour la délégation decazevilloise.
    De belles visites se sont succédé pour la délégation decazevilloise.
  • Le comité de jumelage de retour d’Italie
    Le comité de jumelage de retour d’Italie
Publié le

Une délégation decazevilloise s’est rendue à Coazze. Une fois de plus, ce fut des moments d’intenses et chaleureuses rencontres.

Les Decazevillois, conduits par sa présidente Monique Marchandot, se sont rendus à Coazze. Cette année, pour la petite histoire, Anita Ruscassié était du nombre ; alors qu’élue municipale avec son amie Mireille Almanza, elles avaient proposé, il y a déjà 22 ans, au maire, Pierre Gadéa de réaliser ce jumelage. C’est le 1er juillet 2000 qu’avait lieu la toute première rencontre avec une équipe formidable et à sa tête, la très jeune maire de Coazze à l’époque, Grazia Gerbi.

Comme à chaque fois, les retrouvailles ont été, pour tous, empreintes d’amitié voire d’émotion pour les plus anciens des deux côtés des Alpes ! Dès son arrivée, la délégation était invitée à la soirée d’anniversaire.

Outre les adhérents et amis du jumelage de Coazze, de nombreuses associations et personnalités étaient présentes, avec notamment les maires de Coazze, Giaveno, Avigliana et Condove. Ouvrant la soirée, le président du comité de Coazze, Claudio Tabone, souhaitait la bienvenue aux représentants de Decazeville. Le maire François Marty, en raison d’un agenda trop chargé, n’a pu s’y rendre mais sa lettre a été lue. Puis, Monique Marchandot s’est exprimée en Italien, retraçant à grands traits l’évolution du jumelage, sans oublier de remercier ses "professeurs" Giulio puis Anna-Maria Cannizzo. Claudio Tabone invitait Paolo Allais, maire de Coazze, à prendre la parole. Un concert avec le "groupe de recherches musicales" de Coazze, animé par Livio Tessa, a permis de terminer la soirée avec légèreté.

Au fil des jours, la délégation decazevilloise a visité le musée de la résistance de Condove ; le fameux Moulin de la Bernardine ; le très ancien et plus grand marché en plein air de la Porta Palazzo, à Turin ; le superbe Musée national de la Montagne Duc des Abruzzes et le Club alpin italien sur le Mont des Capucins, une des collines de Turin avec vue magnifique et imprenable sur la ville.

Enfin, la Festa Rurale du Cevrin a ponctué ce riche séjour où, comme à leur habitude, les Decazevillois ont proposé les produits locaux habituels et de nombreux documents représentant l’Aveyron. "Un jumelage dynamique avec des échanges fructueux qui ont fait naître une amitié profonde de part et d’autre, rendant obsolète l’idée même de frontière et vivant ainsi une belle façon de faire l’Europe", a-t-on pu entendre…

GDM
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?