Exportation : 2021, l’année du rebond pour la France

  • Exportation : 2021, l’année du rebond pour la France
    Exportation : 2021, l’année du rebond pour la France
Publié le

Après la crise sanitaire, les exportations françaises sont reparties à la hausse l’année dernière. C’est ce que révèle le Panorama de l’export 2021, publié par Bpifrance. 

Si l’année 2020 a été marquée par une baisse des exportations françaises en raison de la crise du Covid-19, 2021 est considérée comme l’année du rebond, avant une nouvelle baisse liée à la guerre en Ukraine et à la hausse du prix de l’énergie. A l’exception des produits pharmaceutiques, qui ont connu une légère diminution de leurs exportations (- 0,1 %) - mais dont elles étaient les seules à avoir progressé pendant la crise sanitaire - tous les autres secteurs étaient en augmentation. Un succès dont Pedro Novo, directeur exécutif en charge de l’export pour Bpifrance, se félicite : "Malgré les spasmes sanitaires qui ont jalonné ces deux dernières années, Bpifrance a répondu présent pour continuer à contrer les instabilités auxquelles les entrepreneurs de notre pays ont fait face, tant en France qu’à travers le Monde."

Sur la première marche du podium des exportations françaises en 2021, on retrouve le secteur de l'énergie qui connait la plus forte croissance de l'année (+ 82,5 %), une augmentation due à la hausse du prix de l’électricité et du pétrole. A l’inverse, les exportations dans l’aéronautique grimpent légèrement (+ 4,0 %), après avoir été presque divisées par deux en 2020. Le secteur reste tout de même le plus excédentaire (+ 19 Md€).

Graphique

Les grandes entreprises favorisent les exportations

Les sociétés exerçant dans des activités de commerce rassemblent la majorité des exportations (47 %), suivi par l’industrie (23 %) et les services (16 %). Mais ce qui caractérise l’appareil exportateur français, c’est sa concentration. En effet, les grands groupes, ne représentent que 0,5 % du nombre d'entreprises et 52 % des montants exportés. Du côté des PME, 95 % des entreprises exportatrices cumulent seulement 13 % des montants. Quant aux ETI, en milieu de classement, elles concentrent plus d’un tiers des montants exportés.

Des chiffres qui reflètent l’accroissement du nombre d’exportateurs de biens depuis la France, qui n’a pas fléchi depuis la crise et a même légèrement augmenté en 2020 (128 800 en moyenne sur l’année contre 127 700 en 2019) ainsi qu’en 2021. "Avec 15 000 exportateurs de plus en cinq ans, portant le contingent tricolore à 136 000 exportateurs, le chiffre d’affaires Export de la France a dépassé son niveau historique de 2019 juste au-dessus de 500 Md€ FAB (Le prix FAB ou franco à bord, est le prix d'un bien à la frontière du pays exportateur ou prix d'un service fourni à un non-résident, ndlr).", souligne Pedro Novo. 38 200 entreprises ont ainsi commencé une activité d’exportation en 2021 tandis que 30 900 l’ont cessée.

GraphiqueGraphique

Pour aller plus loin, consultez le Panorama de l’export 2021 de Bpifrance.

BPI France
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?