Rodez : 20 millions d’euros d’investissements pour 2023, voici les grands projets de la Ville

Abonnés
  • Le conseil municipal des enfants a eu lieu avant le conseil municipal classique.
    Le conseil municipal des enfants a eu lieu avant le conseil municipal classique. -
Publié le

Lors du conseil municipal du vendredi 4 novembre, les élus ont eu à se prononcer sur le rapport d’orientations budgétaires.

Sûr de lui, Christian Teyssèdre a présenté, vendredi en fin d’après-midi devant le conseil municipal, un rapport d’orientations budgétaires qui doit permettre de « maintenir des investissements dans un contexte que l’on sait difficile ».

Ainsi, « les dépenses de fonctionnement devraient avoisiner les 25 millions d’euros. Elles sont en progression de 1,1 million d’euros en raison de la forte augmentation du prix de l’énergie (gaz et électricité) », complète le maire. La masse salariale représente 15,5 millions d’euros. Elle est en hausse d’environ 500 000 euros par rapport à 2022, notamment en raison de la revalorisation du point d’indice des fonctionnaires. Mais, « depuis que nous sommes arrivés à la tête de la ville en 2008, nous avons assaini les finances. Ce qui nous permet aujourd’hui d’envisager les difficultés qui se présentent sereinement, affirme Christian Teyssèdre. Lorsque l’on compare les autres villes d’Occitanie, nous sommes très bien placés concernant les investissements. Et ce, malgré une baisse continue des dotations de l’État. » Quant aux recettes de fonctionnement, elles s’établissent à 33,5 millions d’euros.

Les dépenses d’investissement devraient avoisiner les 20 millions d’euros. Et le maire de citer quelques exemples : « Le tarif des transports passera rapidement à 30 centimes d’euros. Et nous allons tendre vers la gratuité avant la fin du mandat. Nous voulons que les Ruthénois prennent le bus. Nous allons rénover l’école Flaugergues ; poursuivre le chantier du stade Paul-Lignon ou encore engager des travaux aux Haras. » « Encore une fois, la fiscalité n’augmentera pas cette année », rajoute Christian Teyssèdre. Et d’ici « 2024, la Ville de Rodez ne sera quasiment plus endettée. C’est très important pour l’avenir ».

De son côté, Alexis César, pour Rodez Citoyen, a dénoncé la répartition de ces investissements et notamment le manque de budget concernant « les mobilités douces ». Dans l’opposition également, Serge Julien a déploré, une nouvelle fois, « le dérapage budgétaire » concernant les travaux du stade Paul-Lignon. Et l’élu de regretter « l’absence de projets et de visions » de l’équipe municipale en place. Le mois prochain, les élus devront cette fois-ci délibérer sur le budget définitif.

Le concours d’architecte des halles est lancé

Le conseil municipal a voté le lancement de l’opération de construction des halles de Rodez, sur la place Sainte-Catherine. L’élu en charge du dossier, Christophe Lauras, a rappelé les contours de cette réalisation. D’une emprise au sol de 900 m2, elle sera composée d’une quinzaine d’étals destinés à des commerces alimentaires, des locaux techniques, de larges auvents protecteurs, des espaces de dégustations… « C’est un projet structurant qui va être lancé » rappelle Christophe Lauras. Le vote effectué hier ouvre la voie au concours d’architecte. Concours pour lequel ces derniers devront réaliser une maquette qui devra être implantée dans une maquette de la place préréalisée par la Ville.
Le montant des travaux est estimé à un peu plus de 3 millions d’euros, comprenant notamment la destruction de la brasserie « Le Central » et le confortement le cas échéant de la dalle du parking situé en sous-sol. Les travaux sont prévus pour le printemps 2024 pour une halle réalisée en 2025.
Iléana Bertau, conseillère municipale d’opposition, a fait part de ses craintes quant à un possible impact négatif sur les commerces du centre-ville avec la réalisation de cette halle qui pourrait vider des commerces. Le maire Christian Teyssèdre a fait pour sa part savoir que « sans publicité, la Ville a reçu une quarantaine de demandes pour intégrer cette halle ». Le lancement de l’opération a été voté avec quatre voix contre.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois