Aveyron : plus de 600 visiteurs à la Maison de la paix d'Estaing

  • Une première année riche en événements. Une première année riche en événements.
    Une première année riche en événements.
Publié le

Une première saison marquée par la guerre en Ukraine.

C’est avec l’exposition "Tristesse et Espoir" de la collection du Musée de la Paix de Kyiv en Ukraine que la Maison de la paix à Estaing a terminé sa première saison.

Depuis son ouverture le 11 novembre 2021, la maison de la Paix a reçu plus de 600 visiteurs qui, tout au long de l’année, ont pu découvrir trois expositions, différentes, toujours sur le thème de la paix.

Pour débuter la saison et durant l’hiver 2021-22, c’est une exposition de portraits de jeunes poilus, déchus dans la Grande Guerre, de provenance du Nord-Aveyron, qui montrait aux visiteurs la mort inutile de ces soldats.

Puis c’est le peintre allemand, Rainer Geburzyk, qui prenait le relais avec "Peintures tranquilles – colour fields" présentant une vingtaine d’œuvres abstraits, en acrylique sur papier et toile, dans le style de Marc Rothko.

Début septembre, Estaing et plus particulièrement le Musée de la paix soutenait l’Ukraine avec une collection de 50 dessins réalisés par des adolescents de 11 à 15 ans qui, depuis février 2022, vivent la guerre chaque jour dans leur pays.

La vice-présidente du Musée de la paix de Kyiv se déplaçait à Estaing pour apporter ces dessins, exposés avec des œuvres de l’artiste espalionnaise Odile Le Folgoc qui s’engage beaucoup pour les réfugiés ukrainiens. "Le séjour permettait à Mme Marina d’oublier la guerre pendant quelques jours", souligne Petra-Christine Keppler, fondatrice du musée d’Estaing.

Cette année s’est écoulée au fil des différentes expositions qui ont permis donc à plus de 600 personnes de franchir la porte de la Maison de la paix, en contrebas du château et de l’église d’Estaing. Une année riche et diversifiée.

L’association Concorde et Paix Estaing, qui gère les expositions et le jardin de la paix, est reconnaissante envers la municipalité et la remercie pour son soutien.

Fermée pour travaux jusqu’à mi-janvier, la Maison de la paix s’est déjà penchée sur les prochaines expositions prévues pour la saison 2023.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?