"Creux poplité" : un spectale qui ausculte l’intime féminin de manière poétique

Abonnés
  • L’artiste sur scène.
    L’artiste sur scène.
Publié le

Laurence Leyrolles danseuse de la compagnie Le Lioba présentait des extraits de sa dernière création "Creux poplité" au château de Lunel, magnifique demeure, ancienne dépendance de l’abbaye de Conques.

Accompagnée dans le cadre de la saison culturelle 2022-2023 de la communauté de communes Conques-Marcillac, l’artiste a proposé au public un aperçu de sa performance qui vient ausculter de manière poétique l’intime féminin. Déployée de manière singulière dans un espace empreint d’histoire, la forme épurée laisse champ libre aux interprétations.

Cette création prend comme point de départ un recueil de textes poétiques et de dessins publiés par Laurence Leyrolles cet automne aux éditions "L’atelier des noyers".

Le creux poplité est la zone postérieure de l’articulation du genou, zone de pli et d’extension, de tension et de douceur, de finesse de la peau, endroit d’arrière de notre corps, parfois non éclairé par notre attention. "J’ai écrit ces textes et dessiné depuis le corps, depuis ces espaces ou se niche ce qui ne se voit pas forcément ou ne se met pas en mots, dans l’observation de l’organique, des sensations, des états émotionnels…" confie l’artiste.

La performance sera présentée prochainement dans les médiathéques de Rignac et Villefranche-de-Rouergue.

"Les divines biquettes"

Le prochain événement de la saison culturelle est prévu le 26 novembre à la Diligence à Nuces. Il s’agit du spectacle "Les divines biquettes" qui parle de l’hyper industrialisation du vivant, d’un monde absurde où tout est mécanisé. Une proposition théâtrale de l’association Vallon de Cultures faite dans le cadre du programme départemental "Nos compagnons regards croisés".

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?