Aveyron : il roule à contresens et de nuit pendant plus de 130 km sur l'autoroute A75

  • 130 km à contresens sur l'autoroute A75.
    130 km à contresens sur l'autoroute A75. Illustration Pixabay - Ulrike Leone
Publié le , mis à jour

Les faits se sont déroulés ce vendredi 18 novembre, entre Millau et Saint-Flour (Cantal).
 

Ce sexagénaire aveyronnais se souviendra longtemps de son incroyable mésaventure. Ce vendredi 18 novembre, en pleine nuit, entre 22 et 23 heures environ, cet habitant de l'agglomération ruthénoise aura parcouru plus de 130 km sur l'autoroute A75... à contresens, de Millau à Saint-Flour (Cantal), avant de tomber en panne d'essence et d'être "récupéré" par le peloton motorisé de la gendarmerie de Saint-Flour à hauteur de la commune de Coren.

L'angoisse qu'il a vécu aura été équivalente à celle des automobilistes roulant dans le bon sens qu'il aura croisés durant cette heure cauchemardesque pour lui. Heureusement qu'à cette heure, le trafic sur l'A75 était limité.

Selon les informations recueillies par le major Jacob, du peloton motorisé de Saint-Flour, le sexagénaire, "une personne visiblement peu habituée au réseau autoroutier", qui n'était pas sous l'emprise d'alcool ou de stupéfiants, se serait égaré au niveau de l'aire du Larzac avant de se retrouver dans le mauvais sens à hauteur de Millau, puis de s'élancer dans sa folle équipée, sans être capable de trouver une voie de sortie.

Il est allé jusqu'à l'aire du Larzac. Il a voulu rentrer chez lui via le réseau secondaire. Mais il s'est trompé. Il a pris l'autoroute en sens interdit.
Un officier du peloton motorisé de Saint-Flour, cité par Actu.fr

Roulant à bonne allure et à contresens, son véhicule, une simple Mazda "familiale", sera signalé aux gendarmes vers 22 heures. Durant une heure, les forces de l'ordre tenteront de l'intercepter sans succès. Il faudra donc une panne d'essence juste après Saint-Flour pour que le sexagénaire égaré arrête là son extraordinaire mais dangereux parcours.

Entendu dans le cadre d'une procédure de "mise en danger de la vie d'autrui", l'Aveyronnais, dont le permis ne lui a pas été immédiatement retiré, risque une convocation devant le tribunal d'Aurillac.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

588 €

Entrée, cuisine (plaque induction), cellier, séjour- salon, 3 chambres, sal[...]

75000 €

Dans une copropriété entretenue et sécurisé, venez découvrir cet appartemen[...]

130000 €

Rodez, proche du centre ville, appartement de type 3 situé au 4ème et der[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Bosocom Il y a 18 jours Le 20/11/2022 à 11:06

Permis non retiré après sa petite escapade? Il n'est manifestement pas en capacité de conduire, pourquoi conserve t-il son permis? On attends quoi, on lui laisse l'opportunité de tuer une petite famille et là on lui dit stop ça suffit?